Son premier succès populaire, la fête, les doutes,... L'aventure musicale et sonore se poursuit avec Jacques Higelin.

Jacques Higelin, Francofolies de la Rochelle 2010
Jacques Higelin, Francofolies de la Rochelle 2010 © Getty / Eric Catarina

C'est marrant... Tu sais pourquoi on dit "Champagne !" à la fin de la chanson ? Parce qu'on s'était dit, avec Laurent Thibault, que quand on terminerait la chanson et que la version serait bonne, on sabrerait le champagne. Et quand c'était terminé, j'ai eu le sentiment que c'était réussi et je lui ai dit : "Champagne". Je crois qu'on l'avait enregistré au levé du jour. Qu'on a passé toute une nuit. Qu'il s'est endormi sur la console et je me suis endormi aussi. On discutait et puis d'un coup la fatigue. Quand on s'est réveillé, y avait les cloches du village d'Hérouville, et là on a commencé à enregistrer cette chanson. Et j'ai dit "Champagne". Parce que, à la fin, il n'est pas cité dans la chanson, c'est la fête des esprits. Et à la fin, il dit "La nuit qui soigne et guérit, la folie qui m'accompagne jamais ne me trahi". C'est l'ami. Et après, je lui ai dit "Champagne" pour lui dire : "Ça y est, c'est la bonne !"

"Champagne !", pour tout le monde, parce que c'est le titre de son premier disque qui a été un réel succès populaire, parce que le champagne, c'est la fête. La fête d'un homme qui fait son chemin, sans chercher le succès, sans se départir de sa simplicité, mais qui enchaîne les albums tranquillement, tous populaires, tous reconnus par le public, malgré ses doutes quelques fois. Le succès, ce sont aussi les personnes dont Jacques s'entourent qui le lui donnent... parce qu'ils respectent son imaginaire, sa respiration, son âme. Au premier rang : Laurent Thibault. Et pour son dernier album : Rodolphe Burger.

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces de Jacques Higelin. Une série proposée par  Dominick Martinot-Lagarde, assisté de Julien Van Assche.

Les invités
Programmation musicale
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.