Charles Trenet, le Printemps de Bourges, le retour en Alsace et la cave du maître... Entrez dans le monde Higelin.

Charles Trenet, Jacques Higelin, Jack Lang à l'inauguration du Zénith de Paris en 1984
Charles Trenet, Jacques Higelin, Jack Lang à l'inauguration du Zénith de Paris en 1984 © AFP / Joël Robine

Un jour, j'ai vraiment rencontré Charles Trenet. C'était incroyable ! Je sortais du marché d'Aix-en-Provence et à un moment donné, je descends un escalier en pierre, lorsque soudain jaillit, venant de nulle part, une petite mobylette rapide et nerveuse ! Comme un petit pur-sang mécanique qui freine devant moi et m'envoie une giclée de gravier. Il me dit :      - Jacques Higelin ?      - Hola ! Certes !      - Charles Trenet désire vous rencontrer !      - Oh ! Pfffouu... Quand ?      - A l'instant même, précisa-t-il

Depuis l'enfance, Charles Trenet accompagne Jacques Higelin… Sur scène avec lui dès le premier printemps de Bourges, et jusqu'à la reprise des chansons du Maître, sous forme d'un concert tout d'abord, puis d'un disque. Reprise ? ou relecture ? Charles Trenet comme vous ne l'avez jamais écouté, transcendé par Jacques Higelin, tout en nuance, en émotion, en finesse, et en humour… Quand à l'amour douloureux de son dernier album, il marque le retour de Jacques en l'Alsace de ses origines, pour y fabriquer en compagnie de Rodolphe Burger un disque aérien, rock et totalement " higelien ", avec le plaisir d'une bonne bouteille de vin rouge qui a bonifié superbement dans la cave du temps...

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces de Jacques Higelin. Une série proposée par  Dominick Martinot-Lagarde, assisté de Julien Van Assche.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.