Ce soir, double affiche sous le signe des Caraïbes et des tropiques, avec deux pianistes hors-pair : le Cubain Roberto Fonseca, qui venait présenter son projet “Tradictional”, puis le Jamaïcain Monty Alexander qui a le talent de mêler jazz, RnB et reggae.

Roberto Fonseca, pianiste de jazz de La Havane (Cuba)
Roberto Fonseca, pianiste de jazz de La Havane (Cuba) © Getty / David Redfern/Redferns

Roberto Fonseca 

Musicien cubain, grand habitué du festival Jazz In Marciac, où il est venu pas moins de douze fois. Né dans une famille de musiciens, avec un père batteur et une mère chanteuse professionnelle : Mercedes Cortes Alfaro, Roberto Fonseca s'est imposé progressivement comme une autre figure des Amériques multiples, avec un jazz afro-cubain. Un jazz coeur duquel il ajoutait quelques notes de négritude, comme dans son concert du 1er août 2013.

Ce jour-ci, sur la scène du chapiteau de Marciac, dévoilait pour la toute première fois en Europe son nouveau projet : Tradicional, pour lequel il invite sur scène un grand musicien malien, joueur de kora : Chérif Soumano. Un très long concert, qui allait durer jusque tard dans la nuit, et au cours duquel on pouvait entendre la voix du poète franco-sénégalais, Léopold Ségar Senghor, qui lisait son poème “Chaka”, une archive jouée sur la musique en direct pendant le concert.

Formation :

  • Roberto Fonseca : piano, claviers
  • Javier Zalba : saxophone, clarinette, flûte
  • Robertico Garcia : trompette
  • Jorge Chicoy : guitare
  • Yandy Martínez : contrebasse, basse
  • Ramsés Rodrìguez : batterie
  • Joel Hierrezuelo : percussions, coros
  • Chérif Soumano : percussions, kora
  • El Nene : voix

Setlist :

  • Roberto Fonseca – Chaka
  • Roberto Fonseca – Tierra Santa
  • Roberto Fonseca – Oya Oya Hocheche 

Monty Alexander

Autre grand habitué du festival Jazz In Marciac, Monty Alexander, pianiste jamaïcain, a été l'un des premiers coups de foudre du festival, et parmi les premiers à le visiter, dès 1986. Monty Alexander a incontestablement contribué à asseoir la réputation et la popularité du festival.

Son groove, ses syncopes, son sens de la citation et des transitions inattendues... le 04 août 2007, Monty Alexander offrait un concert exceptionnel au public de Marciac, un concert qui ferait fondre n'importe quel amateur de jazz ou de reggae.

Formation (trio) :

  • Monty Alexander : piano,
  • Hassan Shakur : contrebasse
  • Herlin Riley : batterie

Setlist de Monty Alexander :

  • Monty Alexander – Renewal
  • Monty Alexander – Django
  • Monty Alexander – One Mint Julep (un standard de RnB aussi bien repris par Ray Charles que Sarah Vaughan)
  • Monty Alexander – Fly Me To The Moon (grand standard de jazz, popularisé par Franck Sinatra en 1964)
  • Monty Alexander – Sweet Georgia Brown
  • Monty Alexander – Monty's Groove (un morceau qu'il a composé avec le célèbre duo jamaïcain Sly & Robbie)

Et quelques disques pour terminer :

  • Monty Alexander – Surfin' (morceau qu'il partage avec le guitariste Ernest Ranglin, qui l'avait invité sur son album de reggae-jazz Below the bassline, en 1996)
  • Monty Alexander – Could You Be Loved (en 1999, Monty Alexander enregistrait un album entier dédié à la musique de Bob Marley, Stir It Up)
  • Monty Alexander – Work Song (une reprise du cornettiste de jazz américain Net Adderley, enregistré le 10 juin 1976 au festival de Montreux)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.