Deux compositeurs et interprètes qui ont fait bouger les signes du jazz ces dernières années : le pianiste Brad Mehldau et le contrebassiste israélien Avishai Cohen, celui qui a fait de la contrebasse un instrument leader, soliste… et qui puise ses influences dans les musiques traditionnelles de la diaspora juive.

Avishai Cohen, contrebassiste de jazz israélien
Avishai Cohen, contrebassiste de jazz israélien © Getty / Stefan Hoederath / Redferns

Brad Mehldau

Le 02 août 2006, le pianiste Brad Mehldau donnait à Marciac un concert qui resterait longtemps gravé dans les mémoires. C'était la 5ème fois que l'Américain participait au festival Jazz In Marciac, avant de monter sur scène, il imagine une sorte de setlist idéale qu'il pourra modifier en cours de route, en fonction de son humeur. Il ne demande qu'une seule au festival : ne pas être filmé. Mais Jazz In Marciac a l'habitude de diffuser les concerts sur grands écrans, pour permettre aux spectateurs assis dans le fond, d'être au plus près des musiciens. Brad Mahldau accepte pour le public, mais a demandé à ne pas être gêné par les caméras. A la fin du concert, le récital est tellement intense que le pianise revient sur sa décision et demande à voir les images. Quelques années après, le label Nonesuch sort le disque : Live in Marciac, avec le DVD des images de la soirée (en 2011). C'est à notre connaissance, le seul document vidéo officiel d'un concert de Brad Mehldau.

Chaque disque solo a été pour moi un véritable tournant. Le Live In Marciac, c'est le début d'une approche plus libre et peut-être plus détendue, plus fluide.

Formation : piano solo  

Setlist de Brad Mehldau :

  • Brad Mehldau – Storm (2011)
  • Brad Mehldau – It's All Right With Me (de Cole Porter, 1953)
  • Brad Mehldau – Secret Love (de Sammy Fain et Paul Francis Webster, popularisé par Doris Day, en 1953)
  • Brad Mehldau – Unrequited (1998)
  • Brad Mehldau – Resignation (1999)
  • Brad Mehldau – Trailer Park Ghost (1999)
  • Brad Mehldau – Goodbye Storyteller (for Fred Myrow) (1999)
  • Brad Mehldau – Exit Music (For A Film) (1998)
  • Brad Mehldau – Things Behind The Sun (de Nick Drake, 1972)
  • Brad Mehldau – Lithium (de Kurt Cobain, 1991)
  • Brad Mehldau – Lilac Wine (de James Shelton, en 1950, popularisé par Nina Simone en 1966, et Jeff Buckley en 1994)
  • Brad Mehldau – Martha My Dear (de John Lennon et Paul McCartney, en 1968)
  • Brad Mehldau – My Favorite Things (tiré de la comédie musicale La Mélodie du bonheur, de 1963, reprise de la version de John Coltrane, de 1961)
  • Brad Mehldau – Date Dere (de Bobby Timmons, 1960)

Avishai Cohen

Contrebassiste israélien, partagé entre New York et Tel-Aviv, Avishai Cohen a fait partie descompositeurs et arrangeurs les plus influents au cours des années 2000. Il est apparu sur la scène new-yorkaise avec le son jeu nerveux, physique et très libre... au point d'être demandé par les pianistes Chick Corea, Herbie Hancock, mais aussi la chanteuse Alicia Keys ou l'Orchestre Philharmonique de Londres. Il a également travaillé avec le batteur Mark Guiliana, complice de Brad Mehldau.

Avishai Cohen a toujours exprimé son admiration pour Mozart et Rachmaninov, qui ont énormément compté pour lui musicalement, mais il s'intéresse également beaucoup aux musiques traditionnelles de la diaspora juive : les airs traditionnels séfarades, les cultures hébraïques et arabo-andalouses qui se retrouvent dans le Ladino langue inventée par les rabbins espagnols pour enseigner l'hébreu).

Avishai Cohen a réussi à faire de sa contrebasse un instrument leader, soliste, complet... et invite à cultiver l'art d'être soliste, nourri de toutes ses racines... comme il l'a montré dans ce concert donné à Jazz In Marciac, le 05 août 2006.

Formation (trio acoustique) :

  • Avishai Cohen : contrebasse
  • Omri Mor : piano
  • Noam David : batterie

Setlist d'Avishai Cohen :

  • Avishai Cohen – Sika (un morceau de Omri Mor)
  • Avishai Cohen – A Child is Born (de Thad Jones)
  • Avishai Cohen – Doma
  • Avishai Cohen – Alfonsina y el mar (un titre chanté la première fois en 1969 par la chanteuse argentine Mercedes Sosa)
  • Avishai Cohen – Il Roco (salsa)
  • Avishai Cohen – Motherless Child (chanté)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.