"Our country is burning", "notre pays brûle" pouvait-on lire à Canberra comme à Sydney l’hiver dernier. Après plusieurs années de sécheresse, avec des températures hors normes et des vents déchaînés, des millions d’hectares sont partis en fumée.

Des pompiers protègent une propriété au sud de Canberra, le 1er février 2020
Des pompiers protègent une propriété au sud de Canberra, le 1er février 2020 © AFP / Peter Parks

Dans les cendres encore fumantes, les pompiers de Nowra racontent la nouveauté de ces méga feux, avec une saison des bushfires qui dure maintenant presque toute l’année. Si bien que les volontaires qui recueillent des koalas comme Morgan (pour l’ONG Wires), ont le plus grand mal à trouver les feuilles d’eucalyptus pour les nourrir. 

L’écologiste Chris Dickman estime la fourchette basse à 1 milliards d’animaux morts dans les incendies, mais enrage en pensant aux espèces déjà menacées qui auront sans doute disparu après les feux. 

Biodiversité : la faune et les flammes.

Une membre de la Humane Society International cherche des animaux sauvages blessés dans une forêt incendiée sur Kangourou Island, le 15 janvier 2020.
Une membre de la Humane Society International cherche des animaux sauvages blessés dans une forêt incendiée sur Kangourou Island, le 15 janvier 2020. © AFP / Peter Parks
Elle tient un bébé koala qu'elle vient de trouver sur Kangaroo Island (15 janvier  2020)
Elle tient un bébé koala qu'elle vient de trouver sur Kangaroo Island (15 janvier 2020) © AFP / Peter Parks
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.