Un nouveau rituel a été inventé le 18 août dernier en Islande : une cérémonie en mémoire du premier glacier officiellement disparu à cause du réchauffement climatique.

Au sommet du volcan OK, le glacier Okjökull a fondu
Au sommet du volcan OK, le glacier Okjökull a fondu © Radio France / Giv Anquetil

Le glacier Okjökull, qui recouvrait plus de 15km2 en 1914, ne faisait plus que 700 m2 quand il a été officiellement déclaré dead ice, « glace morte », en 2014. Alors l’été dernier, Katrín Jacobsdóttir, Première-Ministre de l’Islande y a retrouvé des glaciologues, des environnementalistes et de simples citoyens, venus réfléchir à la signification d’un tel événement. Une plaque commémorative a été déposée au sommet du volcan Ok. Elle se termine par ce message aux générations futures : 

Ce monument est là pour reconnaître que nous savons ce qui est en train de se passer et ce qu’il faut faire. Vous seuls saurez si nous y sommes parvenus.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.