Temps agité à peu agité
Temps agité à peu agité © radio-france / Justin Folger

Aujourd’hui, Je vous demande de sortir est en direct du Festival d’Avignon . A cette occasion, Arthur Dreyfus reçoit les co-directeurs du Festival, Hortense Archambault et Vincent Baudriller , la comédienne Isabelle Fruchart , ainsi que Angélique Ionatos pour un live en direct.

Hortense Archambault et Vincent Baudriller pour le Festival d’Avignon , du 05 au 26 juillet 2013.

Festival D'avignon
Festival D'avignon © radio-france

Les co-directeurs du Festival, Hortense Archambault et Vincent Baudriller , seront les premiers invités de l’émission. Ces derniers présenteront la nouvelle édition du Festival d’Avignon. A l’honneur cette année, les « quartiers » périphériques, l'Afrique, la jeunesse… En préparant cette édition, Vincent Baudriller et Hortense Archambault ont été marqués par ces territoires d'altérité, nourris d'une énergie « autre » : celle que donne la capacité d'adaptation, qu'offrent le déplacement et la conscience de l'étendue du monde, de ses possibilités et de son avenir, celle de ceux qui créent et avancent malgré les crises et les conflits. Des territoires souvent ignorés car ils obligent à se poser des questions auxquelles il faudrait répondre clairement : pourquoi laissons-nous partout la férocité de la prévarication et des abus de pouvoir ainsi s'exprimer ? Comment se fait-il que nous soyons parfois si amnésiques face à l'Histoire ? Quel reflet de nous-mêmes souhaitons-nous ignorer en niant l'existence de l'autre ? Cette émission sera également l’occasion pour nos invités de revenir sur les points forts de cette 67è édition, ainsi que sur ses dix ans passés à la direction du Festival d’Avignon.

Présentation par Hortense Archambault et Vincent Baudriller : Pour notre dixième édition, c'est en compagnie de deux artistes associés, Dieudonné Niangouna et Stanislas Nordey, à travers leur regard et nos conversations, que nous avons construit un programme résolument tourné vers l'avenir et la jeunesse. Nous avons invité des paroles artistiques issues des périphéries de nos villes ou de notre continent qui, en dialogue avec une certaine mélancolie européenne, représentent avec force le monde d'aujourd'hui et permettent de l'habiter. (…) A travers cette édition, nous voulons partager une parole incarnée et responsable, qui engage celui qui la prononce comme celui qui l'écoute. Une parole comme un flot de mots qui exprime la colère nous envahissant parfois quand on regarde le monde au fond des yeux, et qui refuse l'amertume de n'être consolé que par l'existence d'une misère plus grande chez son voisin. Une parole poétique, mélancolique ou rageuse, qui lave du sentiment de malaise de plus en plus perceptible, qui rassure parce que l'on a reconnu quelque chose d'indicible en l'autre, qui permet de se sentir à nouveau et toujours vivant, capable d'aimer, de gueuler et d'inventer la vie. Ces dernières années, le Festival a grandi aux côtés des nombreux artistes qui nous ont accompagnés et qui ont contribué à lui donner son visage actuel. Sa réussite provient de leur courage à venir y créer et de la participation forte et active des spectateurs, partageant le risque de leur création. Nous vous remercions de votre confiance et de votre curiosité et serons heureux, avec toute l'équipe du Festival d'Avignon, de vivre avec vous cette 67e édition.

Informations et horaires : site du Festival.

Isabelle Fruchart parle du spectacle « Journal de ma nouvelle oreille », mise en scène par Zabou Breitman au Théâtre du Chêne Noir dans le cadre duOFF d’Avignon , du 06 au 28 juillet 2013.

La comédienne Isabelle Fruchart sera présente dans la seconde partie de notre émission afin de promouvoir le spectacle « Journal de ma nouvelle oreille », dans lequel elle interprète des textes spécialement rédigés par ses soins. Les représentations seront données durant le mois de juillet 2013. Artiste-interprète de cet événement culturel, Isabelle Fruchart reviendra sur ses méthodes d’écriture et nous dévoilera en partie les coulisses de cette création inattendue.

Synopsis : Le « Journal de ma nouvelle oreille », c’est la perception du monde qui entoure Isabelle Fruchart. C’est la part d’approximation aussi, qui fait du monde le sien, le nôtre. Mais les approximations de chacun ne sont pas les mêmes. Accepter de ne pas tout entendre, pour évaluer le monde dans sa globalité, est la proposition délicate de ce texte. Ce sujet profond, traité avec drôlerie, poésie et légèreté nous amène librement à écouter nos propres sensations. Ce doigt pointé par Isabelle Fruchart sur notre écoute permet à cette pièce qui expose un problème spécifique de le rendre universel. C'est pour cela qu'il était important qu'elle joue elle-même son histoire. Et que ce soit elle qui nous invite à écouter pousser les fleurs.

Informations et horaires : site du OFF d'Avignon.

Angélique Ionatos pour un live inédit.

Angélique Ionatos
Angélique Ionatos © Radio France

Chanteuse grecque née à Athènes, Angélique Ionatos est une artiste atypique. Puisant son inspiration au cœur de la culture traditionnelle grecque ainsi que dans le blues, Angélique Ionatos est une des voix - et des âmes - de la culture méditerranéenne. De l'avis unanime de la critique, sa voix grave et sensuelle est à elle seule un poème nomade qui creuse le sillon de l'amour et de la destinée, ses thèmes de prédilection. L’univers atypique et singulier d’Angélique Ionatos lui a valu des collaborations ponctuelles et des créations originales avec des musiciens du monde classique : le baryton S. Sakkas, le chef d’orchestre Alexandre Myrat, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, la pianiste Edna Stern, ainsi qu’avec l’orchestre de la Haute Savoie avec laquelle elle a chanté les Folk Songs de L. Berrio et de M. de Falla. Aujourd’hui, Angélique Ionatos revient avec un nouveau spectacle, « Et les rêves prendront leur revanche » et nous fera l’honneur ce soir de nous interpréter le titre « Aimez-vous les uns les autres ».

En concert :

Du 06 au 29 juillet 2013 @ Le Petit Louvre, Avignon.

Du 18 au 26 septembre 2013 en Lausanne.

Le 28 septembre 2013 à Ambronay.

Les 18 et 19 décembre 2013 à Genève.

« Shéda » de Brazza à Avignon, un reportage de Perrine Malinge.

Dieudonné Niangouna a déjà présenté deux de ses textes en solo lors des précédentes éditions du festival d'Avignon en 2007 et 2009. Cette année, il présente à la Carrière Boulbon un nouveau projet d'envergure nommé « Shéda » dans lequel il s'attaque enfin à la mise en scène. Ce spectacle se base sur un texte écrit il y a de nombreuses années. L'équipe est conséquente, entre comédiens, musiciens et staff technique. Du Congo au Cameroun, de la France à la Belgique .... L'équipe est entièrement fédérée autour du travail et l'énergie de « Dido ». Alors que la troupe commence tout juste à répéter dans la Carrière Boulbon avant la première avignonnaise, retraçons de plus près les différentes étapes de création de ce spectacle. Entre aperçus sonores et énergie déroutante, laissons l'histoire débuté au Congo, à Brazaville, chez Dieudonné.

Le répondeur de « Je vous demande de sortir » par Gurwann Tran Van Gie.

Chaque jour, Gurwann orchestre la voix libérée d'auditeurs fantasmés.

N'habite plus à l'adresse indiquée
N'habite plus à l'adresse indiquée © radio-france / Valérie Archeno

Par ailleurs, l'expositionN'habite plus à l'adresse indiquée, carte blanche à Gurwann Tran Van Gie et Barbara Carlotti, se termine ce week-end. Réalisateur et performer Gurwann Tran Van Gie cultive son besoin de solitude, d'espace, d'humour et d'étrange. Son désir d'expérimenter, de collaborer, de faire cohabiter des univers, coïncide avec le désir de sa complice la chanteuse Barbara Carlotti. Barbara Carlotti a grandi à Clamart, à deux pas du Centre Albert Chanot. L'évidence du projet N'habite plus à l'adresse indiquée prend forme et s'articule autour de la fuite du temps et mélange souvenirs personnels, fiction, fantasmes et les empreintes du centre d’art, lui même en pleine transformation. Avec une programmation assemblant actions et exposition, Gurwann Tran Van Gie et Barbara Carlotti reconstituent les pièces d'un puzzle d'absence, vestiges d'une vie morcelée, et invitent le visiteur, voyeur, curieux, à partager les souvenirs du lieu.

Vendredi 5 Juillet : de 14h à 22h

Samedi 6 et Dimanche 7 Juillet : de 14h à 18h

Site de l'exposition :http://www.clamart.fr/loisirs/culture/le-centre-dart-albert-chanot/nhabite-plus-a-ladresse-indiquee/

Evénement(s) lié(s)

Festival d'Avignon 2013

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.