Diam's
Diam's © Justin Folger

Aujourd’hui, Je vous demande de sortir est en direct de Paris. A cette occasion, Perrine Malinge reçoit l'écrivain Philippe Jaenada pour son roman « Sulak », la commissaire d'exposition Camille Morineau pour la rétrospective « Roy Lichtenstein », ainsi que le groupe BRNS pour un live inédit.

L’écrivain Philippe Jaenada pour la sortie de son roman « Sulak » ce jeudi 22 août 2013.

Sulak Philippe Jaenada #1
Sulak Philippe Jaenada #1 © radio-france

Philippe Jaenada sera présent dans la première partie de l’émission afin de parler de son tout nouveau roman, « Sulak ». L’émission sera l’occasion pour notre invité de revenir sur l’écriture de son livre à paraître prochainement.

Résumé : Il était jeune, il était beau, il s’appelait Bruno Sulak, et fut, au début des années 80, l’homme le plus recherché de France. Gentleman braqueur, il défraya la chronique judiciaire et séduisit tous ceux qui l’approchèrent, jusqu’au célèbre policier qui mit fin à cinq années de cavale effrénée. De sa vie tourmentée, Philippe Jaenada a fait un roman biographique captivant. Comme le dira plus tard le commissaire Georges Moréas, en d’autres circonstances, Bruno Sulak aurait pu devenir un des meilleurs flics de France. Mais le hasard a fait de lui un braqueur, sans doute le plus audacieux et le plus fascinant de son époque. Après avoir grandi à Marseille et brièvement fréquenté quelques voyous, Bruno intègre l’armée. Doté d’une mémoire prodigieuse, doué dans toutes les disciplines, il est rattrapé par un vol de motocyclette commis à l’adolescence. On le chasse sans le moindre égard. Il rejoint alors la Légion, comme son père. Sportif émérite, il s’entraîne au parachutisme, et bat le record de chute libre. Mais on lui refuse l’homologation de son exploit, à moins de s’engager pour 5 ans de plus. Une injustice qui le pousse à faire le mur pour aller passer le week-end en famille. Pendant son absence, l’ordre est donné à son régiment d’embarquer pour le Zaïre et ce qui n’était qu’une escapade devient une désertion. Il ne peut plus rentrer et bascule alors dans la délinquance.

Plus d’informations : site officiel de Philippe Jaenada.

Camille Morineau nous parle de la rétrospective « Roy Lichtenstein », actuellement au Centre Georges Pompidou (Paris) jusqu’au 04 novembre prochain.

Roy Lichtenstein
Roy Lichtenstein © radio-france

La commissaire d'exposition Camille Morineau sera la seconde invitée de Je vous demande de sortir . Elle viendra nous présenter la rétrospective organisée en l’honneur de l’artiste Roy Lichtenstein au Centre Georges Pompidou. L’émission sera l’occasion pour elle de revenir sur cet événement culturel incontournable de l’été 2013.

Présentation de l’exposition : Aujourd’hui Roy Lichtenstein est considéré comme l’une des « stars » du mouvement pop autant que comme un grand maître de la peinture américaine. Or, après s’être posté pendant quelques années à l’avant-garde du pop art, Lichtenstein va bien au-delà. Il fut très vite perçu comme un artiste postmoderne dès lors qu’il citait dans ses œuvres les artistes et les styles de l’histoire de l’art… Puis, au cours des dernières années de sa vie, revenant aux genres du nu et du paysage, il devint presque un peintre de tradition. Si bien que Roy Lichtenstein est aujourd’hui un « classique ». Mais ce qui fait la force de son art, c’est aussi une distance amusée, critique sans jamais devenir cynique, qu’il a exercée à la fois sur lui-même et sur l’art, de ses débuts jusqu’à la fin de sa vie, et dont il faut reconnaître l’importance.

Plus d’informations : site officiel du Centre Georges Pompidou.

Le groupe BRNS pour un live inédit.

Peut-on s’affranchir des logiques de la pop moderne ? Là où d’aucuns n’oseraient encore y croire, quatre garçons débarquent planqués sous les majuscules de BRNS (prononcer « Brains » ) et cultivent un champ d’action illimité. Au départ, l’affaire repose sur les épaules de Tim et Antoine, deux blonds aux idées extra-larges. Le duo rêve d’un choc frontal : un duel entre batteries sur fond de chaos électronique. Ce songe bruitiste tombe rapidement à l’eau. Le tandem tente le passage en force. A l’été 2010, la guitare de Diego rejoint le groupe. L’ADN de BRNS est né, ici, au carrefour de ces trois cerveaux, matières grises aux desseins hauts en couleurs. Assez rapidement, BRNS finalise trois enregistrements (« Mexico » , « Here Dead He Lies » et « Clairvoyant » ) et les libère sur la toile.

BRNS
BRNS © Radio France

La suite de l’histoire fait le tour des platines : les 300 exemplaires du vinyle s’écoulent comme des petits pains. Et l’affaire ne tient pas du miracle; la musique de BRNS a quelque chose d’irrésistible dans ses mélodies, ses rythmiques en lacets et ses refrains entortillés qui se scandent le poing levé et la larme à l’œil. Bientôt rejoint par César, percussionniste et multi-instrumentiste hors-cadre, la formation multiplie les concerts en Belgique, en Suisse ou au Luxembourg. Fin 2011, le séisme se propage à Paris, à l’International, où le groupe se produit devant un parterre médusé. Qu’importe la crise, la formation fait tourner sa petite entreprise de façon autonome. Le quatuor crée son propre label, Louis Records. En 2012, le mini-album « Wounded » voit le jour et confirme l’émancipation du projet. Façonné dans ses moindres détails par le groupe, « Wounded » rencontre l’adhésion du public et les faveurs médiatiques. BRNS enchaîne les dates et retrouve Paris, à l’été 2012, où il se produit à Rock en Seine sans aucune distribution sur le territoire français. BRNS trace le bitume et avance les mains libres, loin des produits jetables et autres groupes interchangeables. Les affiches partagées avec Yeasayer, Suuns, DIIV, Poliça, Deerhoof ou Clinic accélèrent encore la métamorphose de BRNS, véritable machine de guerre sur scène. Récemment signé chez Naïve, le groupe entend désormais porter ses chansons sur les routes d’Europe et d’ailleurs.

Ce soir, le groupe BRNS nous fera l’honneur de nous interpréter le titre « Our Lights ». Retrouvez les en concert le 23 août prochain au For Noise Festival de Pully (Suisse).

Plus d’informations : page officielle du groupe BRNS.

Le répondeur de « Je vous demande de sortir » par Gurwann Tran Van Gie.

Chaque jour, Gurwann orchestre la voix libérée d'auditeurs fantasmés.

Les liens

Page Facebook de "Je vous demande de sortir"

Réécoutez le Répondeur de l'émission

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.