Marc Fauvelle

A la une ce matin : le compte à rebours a commencé...

Même sur la date du vote, l'Europe a du mal à s'entendre… Dans un quart d'heure ce sont les Pays bas qui donneront le coup d'envoi du scrutin, suivi ¾ d’heure plus tard par le Royaume Uni.

Deux pays, qui votent traditionnellement avant tout le monde, et qui pourraient donner un avant-goût de ce qui nous attend en France, dimanche. L'abstention devrait y dépasser les 60%, et les partis d'extrême droite y sont donnés favoris : le UKIP de Nigel Farage outre-Manche, et le parti de la liberté de Geert Wilders aux Pays-Bas.

Le poids des extrêmes droites, c'est justement notre vrai/faux du jour.

Ces partis eurosceptiques, voire europhobes, tout à la droite du parlement européen, seront-ils les grands gagnants du scrutin ?

Le vrai/faux de Delphine Simon.

La tribune de Nicolas Sarkozy fait parler au PS

En apprenant la sortie de cette tribune, Manuel Valls, en meeting hier soir à Barcelone a aussitôt appelé Jean-Christophe Cambadélis pour en connaitre les grandes lignes. Réponse ironique du patron du PS : "c'est une critique du quinquennat Sarkozy". Un proche de Manuel Valls, lui y voit plutôt un message de service, façon « coucou c'est moi », destiné aux Fillon, Juppé et autre Copé, qui seraient tentés de l'enterrer trop vite... Autre version, un peu plus cash, dans la bouche d'un député socialiste je le cite : "5 pages de tribune rien que sur l’Europe, il doit vraiment s'emmerder", fin de citation.

Facebook fait la chasse aux abstentionnistes

Dès aujourd'hui, les utilisateurs européens du réseau social découvriront un nouveau bouton, intitulé "Je vote" pour inciter tous ses amis à faire de même... Une fonctionnalité importée des Etats-Unis, où d'après une étude récente, elle aurait permis de faire baisser de plus de 300.000 le nombre d'abstentionnistes lors de la réélection d’Obama.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.