colmar commémore les attentats de Paris
colmar commémore les attentats de Paris © MaxPPP/L'Alsace/Thierry Gachon

Le 13 novembre 2015, trois attentats frappaient Paris et Saint-Denis et tuaient 130 personnes. La violence des attaques, les cibles choisies, la jeunesse de la plupart des victimes déclenchaient alors une émotion immense et fraternelle dans le pays. Aujourd’hui, l’événement semble relégué dans l’arrière-cour d’une actualité toujours plus intense et oublieuse. Pourtant, de très nombreuses personnes ont été touchées en France par ces attentats et l’onde de choc n’est pas éteinte pour celles et ceux qui ont perdu des proches ou ont été témoins de ces événements. Le 13 avril, cinq mois plus tard exactement, France Inter et l’Institut d’Histoire du Temps Présent reviennent sur ces moments décisifs.Depuis le 13 novembre, l’historien Christian Delage, directeur de l’Institut d’Histoire du Temps Présent, recueille avec le concours de jeunes doctorants, les récits des témoins de cette soirée, clients des cafés, spectateurs du Bataclan, mais aussi forces de police et équipes de secours. Parmi les heures de témoignages déjà collectées, nous avons choisi pour cette émission exceptionnelle, d’écouter des extraits de ces témoignages ainsi que les paroles des habitants de l’immeuble voisin du Bataclan recueillies par Antoine Lefébure, avec une unité de lieu et une unité de temps pour restituer au plus près, la réalité de cette nuit.

Le zoom de la rédaction consacré à l'opération par Mathilde Dehimi.►►► Vivre au temps des attentats : reportage et témoignages dans "Un jour en France" de Bruno Duvic Evénement(s) lié(s)

Journée spéciale « Chaque témoin compte » avec L’Institut d’Histoire du Temps Présent (CNRS/Université Paris 8)

Les liens

Le site de l'IHTP L’IHTP est une unité propre du CNRS qui travaille sur l’histoire de la guerre au XXe siècle, les systèmes de domination autoritaires, totalitaires ou coloniaux, l’histoire culturelle des sociétés actuelles, et enfin l’épistémologie de l’histoire du temps présent, entendue comme approche singulière des rapports entre passé et présent, sensible à la mémoire, au témoignage, au rôle des historiens dans la cité. Le laboratoire possède un centre de documentation (bibliothèque, archives écrites et orales) spécialisé sur la Seconde guerre mondiale, la décolonisation, l’histoire orale. Il est le siège de plusieurs réseaux de recherche nationaux et internationaux.

Site de l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.