Omar Bongo
Omar Bongo © Bruno Ben MOUBAMBA

L’écrivain Daniel Picouly revient sur le scandale dit des "biens mal acquis".

En 2008, Transparency International France et l’association Sherpa déposaient une plainte visant Omar Bongo, Denis Sassou Nguesso, Teodoro Obiang et leurs entourages pour « recel de détournement de fonds publics ».

Une plainte jugée recevable deux ans plus tard, et qui a récemment débouché sur la saisie record de biens de luxe au domicile parisien du fils du président de Guinée équatoriale Teodorin Obiang.

France Inter, Claire Servajean, le 29 septembre dernier.

Une chronique d'Aurélie Sfez

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.