Les cheminots se sont mobilisés presque quarante jours pour défendre leur statut et leur modèle. Retour sur la grève à la SNCF avec Stéphane Sirot, spécialiste de l'histoire de la sociologie des grèves, du syndicalisme et des relations sociales.

Les cheminots se sont mobilisés presque quarante jours pour défendre leur statut et leur modèle.
Les cheminots se sont mobilisés presque quarante jours pour défendre leur statut et leur modèle. © AFP / Nicolas Liponne / NurPhoto

L'intersyndicale a fait un choix innovant : celui d'une grève par intermittence. Grâce à ce modèle, l'unité de la mobilisation s'est tenue pendant trois mois. Pour autant, cette grève n'a pas fait plier le gouvernement qui a conservé le cœur stratégique de sa réforme. Un conflit qui s'est brisé à l'été mais qui se reformera peut-être à la rentrée pour les négociations collectives. 

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.