Au début du mois, les quatre télescopes géants du Very large telescope (VLT) au Chili ont fonctionné ensemble pour la première fois. Une prouesse technique, appelée interférométrie, qui permet aux astronomes de parfaire leur connaissance d'objets célestes peu lumineux.

Grâce à l'interférométrie, réunir les images de télescopes séparés par une distance de 130 mètres permet d'obtenir la précision d'un télescope "virtuel" de 130 mètres de diamètre.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.