Dans le 6/9 du weekend, chaque samedi, nous jetons un coup de projecteur sur l’actualité vue de l’étranger avec notre partenaire Courrier International. Cette semaine, la journaliste Ingrid Therwath évoque les suites politiques d'un divorce aux Émirats arabes unis et la création d'une radio dans la jungle indonésienne.

Princesse en fuite : Le Moyen-Orient au bord de l’incident diplomatique
Princesse en fuite : Le Moyen-Orient au bord de l’incident diplomatique © AFP / DANIEL LEAL-OLIVAS

C’est la sixième épouse de Mohammed ben Rached Al-Makhtoum. Haya Bint Al-Hussein est fille de l’ancien roi de Jordanie, sœur de l’actuel roi et mère de deux enfants. La princesse a fui Dubaï et son mari le mois dernier pour l’Europe. Ses filles et elle ont finalement posé leurs valises à Londres pour y demander l’asile politique.

Mohammed ben Rached Al-Makhtoum, émir de Dubaï, a publié un poème sur Instagram intitulé “You Lived and You Died”Tu as vécu et tu es morte »). Il y fait rimer « mensonges » et « trahisons » avant d’affirmer qu’il ne se préoccupe plus de la survie ou de la mort de sa femme. Ce père de 23 enfants, âgé de 70 ans, avait déjà fait face aux tentatives de fuites de deux autres de ses filles : Shamsa en 2000 et Latifa en 2018. Elles ont chacune été ramené de force aux Émirats depuis.

En apparence, il s’agit d’une houleuse histoire de divorce digne d’un bon feuilleton. Haya bint Al-Hussein, diplômée d’Oxford et dirigeante de la Fédération équestre internationale a entamé les procédures de divorce loin des Émirats arabes unis mais aussi de la Jordanie qu’elle ne souhaite pas mêler à ses affaires. 

En réalité, il s’agit de prévenir un incident diplomatique au potentiel explosif. L’émir, également conscient des enjeux politiques, se contente pour l’instant de démarches juridiques. Les relations entre la Jordanie et les Émirats arabes unis sont déjà fortement dégradés malgré l’aide financière qui les lie. Un isolement de la Jordanie aurait des effets dramatiques pour le pays.

Des ondes et des lianes

Bénor FM 88,8 c’est une petite radio associative du cœur de la jungle indonésienne. À Sumatra, dans un rayon de 30 kilomètres, on peut capter les informations. C’est devenu possible grâce à une petite communauté jeunes, très jeunes, journalistes nomades appelé les Orang Rimba. Certains ont moins de 10 ans.

À Jakarta, le journal Kompas, s’est pris de fascination pour cette Radio Jungle

Les jeunes gens de la jungle parlent de leur vie quotidienne, des savoirs transmis par leurs ancêtres, mais aussi des problèmes liés à la destruction de leur forêt.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.