Ce soir, c'est le grand soir ! Non, Soro Solo ne fera pas la révolution, il reçoit l'héroïne du cinéma africain !

Maïmouna N'Diaye
Maïmouna N'Diaye © Maxppp / JULIEN WARNAND/EPA/Newscom

Ce soir, on farfouille dans la discothèque d'une belle actrice africaine aux goûts éclectiques : Maïmouna N'Diaye !

L'invité

Les identités de Maïmouna N'Diaye sont aussi multiples que ses goûts. Née en Paris d'un père sénégalais (de Matam dans le nord du pays), et d'une mère nigériane, elle grandit en Guinée-Conakry jusqu’à ses 18 ans et l’obtention de son bac, puis elle retourne en France suivre des études de théâtre à la Sorbonne Nouvelle (Paris III) ; mais elle ne peut imaginer une vie qui ne soit pas africaine, elle intègre donc la Compagnie ‘’Ymako Theatri’ en Côte d’Ivoire à partir de 1995, et travaille également au Niger, au Mali, au Cameroun, avant de s'installer dans son pays actuel, le Burkina Faso. Au vu de ce périple, pas étonnant qu'elle se considère comme panafricaine !

Sa carrière d'actrice commence par le théâtre, mais le grand public la découvre au cinéma dans des films de Jean Rouch (Bac ou mariage en 1987) puis de d'Otar Iosseliani (La chasse aux papillons en 1992). "Mouna" N'Diaye, c'est aussi la voix de la mère de Kirikou dans Kirikou et la sorcière de Michel Ocelot en 1998 !

Toujours sur un projet - en dehors de ses activités de comédienne, elle a été créatrice de bijoux, animatrice radio, et présentatrice de télévision - elle passe à la réalisation de documentaires, notamment en Côte d'Ivoire.

Elle est particulièrement reconnu en Afrique où elle a reçu en 2015 le Prix de la meilleure interprétation féminine au Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le plus grand rdv du cinéma africain, pour le rôle de justicière qu’elle a joué dans le film L’œil de cyclone du burkinabé Sékou Touré. Cette reconnaissance est même internationale, puisqu'elle a été cette année membre du jury d'Alejandro González Iñárritu à Cannes. Pour la 72ème édition du festival de Cannes, elle était la seule africaine du jury du festival, composée de 4 femmes. C’était sa première montée des marches !

La playlist

  • Kassav’ – Ou Lé
  • Bob Marley – Buffalo Soldier
  • Ravel – Bolero
  • Sory Kandia Kouyaté – N'na
  • Alpha Blondy – Sweet Fanta Diallo
  • Miriam Makeba – The Click Song
  • Sade – Your Love is King
  • Fela Kuti – Lady
  • Eagles – Hotel California
  • Stevie Wonder – Master Blaster
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.