En Août 1997, un grand nom de la musique moderne d’Afrique quittait cette terre des hommes à 58 ans pour rejoindre ses ancêtres de l’autre côté du grand Fleuve... Il s’appelait Fela Anikulapo Kuti.

Fela Anikulapo Kuti au Orchestra Hall (Detroit, Michigan), le 7 novembre 1986
Fela Anikulapo Kuti au Orchestra Hall (Detroit, Michigan), le 7 novembre 1986 © Getty / Leni Sinclair/Michael Ochs Archives

Fela Anikulapo Kuti... En Yoruba, sa langue maternelle, Anikulapo signifie « celui qui porte la mort dans sa gibecière »

Il a consacré toute sa vie à crier les maux des Afriques et à dénoncer les pouvoirs politiques de notre monde et particulièrement les dirigeants militaires de son pays, le Nigéria. 

Vingt ans après la disparition de l’illustre saxophoniste, son œuvre demeure d’une actualité criarde.

Bienvenue à la maison, bienvenue dans la République de Fela Anikulapo Kuti, le roi de l’Afro Beat.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.