Ce soir, l'ambiance se fait jazzy dans la discothèque de l'Afrique en Solo, mais pas que !

Jowee Omicil en septembre 2017 pendant le Festival Jazz à la Villette
Jowee Omicil en septembre 2017 pendant le Festival Jazz à la Villette © Getty / Paul CHARBIT / Contributeur

Soro Solo reçoit le saxophoniste canado-haïtien Jowee Omicil pour un périple sur les territoires du jazz, mais aussi de l'afrobeat, la pop et le gospel !

L'invité

Pour Jowee Omicil, le jazz est synonyme de liberté. Pas étonnant qu'il mêle son jazz moderne de rythmes africains, de voix gospel, et de touches classiques (Mozart, Bach). Si son univers est aussi énergisant, c'est qu'il est absolument sans limites.

Fils d'un pasteur, il grandit à Montréal. Son père est le premier pasteur à implanter une église évangéliste au Canada dans les années 70. Il déménage ensuite pour suivre ses études de musicien. Etudiant puis professeur au prestigieux collège de Berkley à Boston, il devient ensuite accompagnateur pour Roy Hargrove et rejoint New-York. C'est ce trompettiste américain qui pousse ce surdoué à se lancer dans une carrière solo.

Charismatique mais surtout travailleur extrêmement productif, Jowee Omicil, aidé de ses musiciens, est capable d'enregistrer plusieurs albums en une seule session. Son dernier album Love Matters, sorti en 2018, tout comme le précédent Let’s BasH !, est issu d'une session de seulement 4 jours à Avignon !

Jowee Omicil sera en concert à Paris le 20 Septembre, et à Vieille-Toulouse le 11 Octobre.

La playlist de Jowee

  • Jowee Omicil – 4 My People
  • Glenn Mederios – Nothing's gonna change my love for you
  • R.E.M – Losing My Religion
  • Fela – Zombie
  • Das Efx – They Want Efx
  • Kirk Franklin – Why We Sing
  • Miriam Makeba – Pata Pata
  • Jowee Omicil – Aybobo
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.