Mathilde est une quinqua qui aime sortir, danser complètement défoncée et croquer les garçons, malgré sa vie de couple avec Jo... On n'est pas sérieux quand on a 50 ans.

A 50 ans, c’est l’heure de la maturité, du calme et de la douceur. Mais du côté des livres : à 50 ans on s'éclate !
A 50 ans, c’est l’heure de la maturité, du calme et de la douceur. Mais du côté des livres : à 50 ans on s'éclate ! © Getty / Diverse Images/UIG

A 50 ans, c’est l’heure de la maturité, du calme et de la douceur. Mais du côté des livres : à 50 ans on s'éclate ! George Sand a rencontré Alexandre Manceau de 13 ans son cadet, Stephen Vizinczey écrit L'Eloge des femmes mures, Catherine Millet nous raconte sa vie sexuelle.

Et si vous en doutez encore, lisez Il était combien de fois d'Hélène Couturier paru aux éditions Le Dilettante.

Mathilde a 50 ans et a toujours vécu comme si elle en avait 20. Elle aime sortir, danser complètement défoncée et croquer les garçons qui lui plaisent. Pour elle, ce n'est pas incompatible avec une vie de couple – d'ailleurs, elle en a une, elle vit avec Jo depuis douze ans. Mais Jo, lui, ne vit pas cette liberté très sereinement. Il quitte Mathilde. Et nous voilà embarqués dans une nuit de débauche à Barcelone, entre jeunes éphèbes et dealer, entre squats et boîtes de nuit, sans que Mathilde ne parvienne à éprouver du remord – on n'est pas sérieux quand on a 50 ans.

Le coup de coeur du libraire

En partenariat avec la revue Page des libraires

Cette semaine, c'est Véronique Marchand de la librairie Le Failler à Rennes qui conseille à notre invitée : En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle, paru en poche.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.