On n'a jamais écrit de bons romans en ayant le goût des choses simples !

Être chic ou ne pas être…
Être chic ou ne pas être… © Getty / Hulton Archive

A commencer par Marcel Proust : plus snob, ça n'existe pas ! Vous l'imaginez dire : « Je suis seulement un homme de Cabourg », en tenant une mouette ?

Et vous imaginez Oscar Wilde en survêtement de sport ?

Ne parlons pas de Des Esseintes, le héros d'_À rebour_s, de Huysmans, éperdu d'esthétique, névrosé du raffinement, pour qui le costard relève de l'étoffe sublime.

Et tous ces dandys qui ont façonné notre littérature, à des années lumières de la normalité, pour qui aimer la belle vie n'est pas un crime...

Nous en avons encore certains specimen en 2016, par exemple ce livre, Deux ou trois leçons de snobisme, signé Eric Neuhoff, paru chez Ecriture.

On y passe en revue les petits plaisirs raffinés de la vie.

Voir la neige tomber sur le pont Alexandre III, à Paris, traverser la France avec une caisse de bordeaux dans le coffre, vouvoyer une femme ou rester dans uns station balnéaire après la rentrée. C'est La Première gorgée de bière version snob : ici, on boit du Gin Tonic face à la Méditerranée.

Mais cette épicurisme dandy marche avec une certaine exaspération.

Sont passés en revue les objets et rituels de 2016, vu par un esprit aussi excédé que perçant. Le babillage des médias, les mails, la mode, les cigarettes électroniques, les avenues transformées en centres commerciaux, les parents qui s'habillent comme les enfants : la modernité se prend des coups de griffe.

Alors, le temps d'un apéro, de chez le meilleur traiteur, nous partagerons un amuse bouche avec Eric Neuhoff.

Le coup de coeur du libraire en partenariat avec la revue Page des libraires

http://www.pagedeslibraires.fr/

Cette semaine c'est Nathalie Iris de la Librairie Mots en marge à La Garenne-Colombes qui conseille à notre invité : Vivre de mes rêves d'Anton Tchekhov, collection Bouquins.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.