Les diplomates seraient des êtres tempérés... sauf dans la littérature surtout quand il s'agit de sexto et quiproquo comme dans le nouveau roman Amuse Bouche de Stéphane Carlier.

Si le milieu diplomatique est une telle nourriture romanesque, c’est parce qu’il qu'il adore les excès ! Il semble que, de Stendhal à Jean-Christophe Ruffin, les diplomates écrivent, et parfois, vivent, à rebours de ce que leur métier exige, comme s'il fallait compenser cette modération par de salvateurs débordements. Et si vous en doutez encore, eh bien lisez Amuse bouche, de Stéphane Carlier, paru au Cherche Midi.

Julien, conseiller des Affaires étrangères, beau gosse ambitieux, vit une histoire avec Pauline, une superbe assistante parlementaire. Un soir, il lui écrit un sexto particulièrement cru qu’il envoie par erreur à Philippe Rigaud, diplomate chevronné à deux ans de la retraite. Une boulette qui fait l’effet d’une bombe dans le quotidien ronronnant du couple Rigaud.

Alors, le temps d'un apéro, nous partagerons un amuse bouche avec Stéphane Carlier, qu'il soit livre ou nourriture, mais c'est souvent pareil !

Coup de coeur du libraire

En partenariat avec la revue Page des libraires

Cette semaine, c'est Linda Pommereul de la librairie Doucet au Mans qui conseille à notre invité :L'Hiver aux trousses de Cédric Gras. Cédric Gras est un écrivain géographe. Ou plutôt un écrivain de la géographie, et aussi un arpenteur, un baroudeur érudit, l’un de ceux qui n’hésitent pas quand il faut tracer un trait entre Yakoutsk et Vladivostok, et parcourir l’Extrême-Orient russe, l’hiver aux trousses, en accompagnant l’automne.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.