Bruno Donnet a observé la façon dont les journaux couvrent l'entre-deux tours de la présidentielle. Il a été surpris par la violence des termes utilisés par les journalistes.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.