Cet été, rendez hommage au Corrège, jouissez en rêve, jouissez tout seul, à deux ou à plusieurs, mais jouissez pour de vrai, pour de bon, à vous en décrocher les poumons !

"Jupiter et Io", du Corrège (1489-1534)
"Jupiter et Io", du Corrège (1489-1534) © Getty / Heritage Images

Méfiez-vous de la tempête, méfiez-vous ou tenez-vous prêt, car c'est peut être Jupiter, qui sait? Qui vient vous rendre visite …

Le peintre porte le plus beau nom du monde : Antonio Allegri da Correggio ... Le Corrège … Ça rime avec solfège, chêne-liège et sortilège, mais le plus important, c'est qu’en 1533, un an avant sa mort, il a peint IO et JUPITER ...

Ah si vous saviez, c'est une histoire vieille comme le monde … Jupiter passe son temps à batifoler. Io de son côté, est plus belle encore qu'un lever de soleil … Un jour, Jupiter la voit. Il la veut mais elle s'enfuit. Alors le plus puissant des dieux se transforme en une nuée ténébreuse et, comme l'écrit Ovide avec ses mots pudiques mais précis : « Il lui ravit l'honneur ».

Et c'est à moment-là que la peinture commence…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.