Si vous allez en Suède cet été, méfiez-vous du pouvoir maléfique des sapins suédois.

La Suède, c'est beau, mais les sapins sont exhibitionnistes

Méfiez-vous des sapins suédois, méfiez-vous car ils sont pervers, cruels et exhibitionnistes.

Quoi, vous ne me croyez pas ? Ecoutez bien l'histoire de Inge, vous allez comprendre. 

Nous sommes en Suède en 1908, dans cette verte et paisible région qu’on appelle la Dalécarlie … 

Inge est une jeune femme pleine d'allant, elle a les joues roses, les cheveux blonds et le front haut. Elle fait non pas le plus vieux mais le plus beau métier du monde. Elle est gardeuse de vache.

Un matin, Inge va se promener dans la forêt ...

Un matin, Inge se lève du bon pied. Elle se fait une couronne de tresse et file tout droit dans la forêt avec ses vaches pour qu’elles se dégourdissent les pattes.

La forêt en Suède est magnifique à cette époque … Il fait frais sous les arbres et c'est amusant, par terre les brindilles font crac crac quand on marche dessus !

Inge rit, elle est heureuse, avec ses doigts, elle caresse les feuilles des arbres, c'est dingue, ses sabots ne lui même pas mal aux pieds ! 

Elle tombe sur un sapin 

Lorsque tout d'un coup … Elle tombe nez à nez avec un sapin. Un méchant sapin, entièrement vert, avec un tronc tout marron  : un sapin exhibitionniste.

Le sadique, le pervers conifère, regardez, il ne porte aucun vêtement ! Complètement sous le choc, Inge ne peut plus bouger, elle est comme médusée, pétrifiée sur place … 

Pauvre enfant innocente et suédoise, elle n’en avait jamais vu avant, des sapins tout nus. 

C’est en pensant à elle qu’Anders Zorn, le grand maître de la peinture suédoise peint ce joli tableau qu’il intitula pour lui rendre hommage  : « La gardeuse de vache ».

Où contempler cette étonnante toile ? 

"La Gardienne de vaches", Anders Zorn, huile sur toile, 1908. Musée Zorn, Mora, Suède. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.