Cet été, sur la plage : bermuda ajouré, sandales pailletées ... Vous avez vraiment mis le paquet ! Pourtant, c'est triste mais personne ne vous remarque …Quelques conseils !

Portrait du roi de France Louis XIV en pied en costume royal par le peintre Hyacinthe Rigaud.
Portrait du roi de France Louis XIV en pied en costume royal par le peintre Hyacinthe Rigaud. © AFP / musée du Louvre/Leemage

Oh mais arrêtez de chouiner bande de nazes ! Il faut tout simplement aller plus loin ! Pour parfaire votre look estival, inspirez-vous des plus grands ! Faites, par exemple, comme le roi Louis XIV !

Louis XIV est tranquille 

Le Roi-Soleil prend la pose. Il est debout, ses jambes sont légèrement croisées. Comme s'il allait entamer un petit pas de danse. On peut dire qu'il n'a pas froid aux yeux. D'ailleurs, il n'a pas froid tout court. Il a même sorti la fourrure ! A vue de nez, notre roi porte à peu près vingt kilos de vêtements sur le dos, soit le poids de deux bébés dauphins à la naissance. 

Pour épater tout le monde, Louis XIV a sorti ses plus beaux accessoires de sacre. Examinons, tour à tour, ces différents attributs royaux.

Les accessoires du Roi-Soleil 

Ce qui saute aux yeux, tout d'abord, c'est le manteau : intérieur hermine, extérieur fleur de lys. Il est doux, brillant et confortable. C'est sûr, il a les moyens, c'est un roi !

Ensuite, il y a le sceptre d'or, sur lequel il appuie, très élégamment, son petit poignet droit. A côté du sceptre, on remarque la couronne posée comme il se doit sur un coussin à pompons. 

A la taille, sur sa gauche, vous voyez, cet objet de forme oblongue qui pendouille ? C'est l'épée, la grande épée de Charlemagne.

Enfin, derrière, comme une forme tapie dans l'ombre, c'est le trône. Et le vrai, celui des rois, pas celui que nous utilisons.

A part ça, comme on pouvait s'y attendre, les souliers à talonnettes rouges mettent parfaitement en valeur le mollet rond et la cuisse musclée, moulées dans une paire de bas blancs immaculés.

Un portrait qui marque les esprits

Ce portrait, évidemment, a une histoire. Dans les mémoires du marquis de Dangeau, on peut lire à la date du jeudi 10 mars 1701 : 

La goutte du roi continue, il se fait peindre l'après-dîner par Rigaud pour envoyer son portrait au roi d'Espagne, à qui il l'a promis.

Louis XIV avait donc la goutte. Incroyable, on n'en voit nulle trace sur la toile ! De même : il a 63 ans et pourtant il est frais comme un gardon ! Quoi, vous êtes surpris ? Allons, ne soyez pas naïfs ! Enfin, mais c'est le corps du roi !

Le corps de Louis XIV, ce n'est pas seulement son corps, c'est aussi et d'abord le corps du pouvoir ! C'est ce corps-là qui incarne la souveraineté et la puissance pour des siècles et des siècles. 

Ce corps-là n'est jamais moche, ne pue pas et pour assurer la continuité et la permanence de l'état : ne meurt jamais (et donc ne vieillit pas).

Louis XIV a donc deux corps. Un corps physique et un corps symbolique. C'est le principe du double corps du roi, tel que l'a énoncé Ernest Kasprowicz dans son livre "Les deux corps du roi".

Nous vous invitons d’ailleurs à feuilleter son ouvrage, vous y trouverez, c'est promis, d'épatantes astuces pour continuer à enflammer votre été grâce à votre nouveau charisme royal !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.