Vous avez envie de chialer devant la plage que vous quittez ? Je n'ai qu'une chose à vous dire : pour vous requinquer, regardez Turner !

Paysage avec une rivière et une baie dans le lointain de William Turner vers 1840
Paysage avec une rivière et une baie dans le lointain de William Turner vers 1840 © Getty / Imagno/Contributeur

Vous regardez la rivière et le ciel bleu pour la dernière fois … Au-revoir petits oiseaux, au-revoir petits-poissons, adieu les fraises des bois, les coquelicots, la nature, la campagne, la liberté quoi, la vie sans soutien-gorges et sans chaussettes ...

C'est la fin des vacances, vous êtes triste et vous pleurez … Et plus vous pleurez, plus vous pensez à ce Turner magnifique que vous avez vu un jour au Louvre, « Paysage avec une rivière et une baie dans la lointain », un tableau renversant, mais un peu flou, c'est vrai, exactement comme ce paysage qui se tient là devant vous, vous qui le voyez les yeux embués de larmes …

C'est une rivière qui arrive de loin, de la baie tout au fond, vous la voyez ? Et qui se perd sous nos yeux, dans la douceur de la terre brune, du sable, et des herbes jaunes ...

"Paysage avec une rivière et une baie dans le lointain" de Turner se laisse contempler avec ravissement au Musée du Louvre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.