Une sélection de livres pour vos p'tits loups, concoctée par Denis Cheissoux !

Couvertures des livres cités
Couvertures des livres cités
  • Le bois dormait , de Rebecca Dautremer, aux Editions Sarbacane. A partir de 5 ans.

Promenons-nous dans les bois, mais pas n'importe lequel : allons faire un tour au cœur du bois dormant.

« Écoute bien, parce qu'on n'entend presque plus rien ici. La poussière dans le vent, ça ne fait pas beaucoup de bruit. »

Deux personnages nous emmènent avec eux à la découverte d'un curieux village, repaire de l'immobilisme, refuge du silence. Là-bas, c'est comme si la vie était sur pause : les balançoires ne bercent plus les enfants, les clients piquent du nez dans leurs assiettes, et l'orchestre prend la contrebasse et le tambour pour des oreillers : « Et ça souffle, et ça ronfle. Tout un monde qui se dégonfle. »

C'est qu'ils ont reçu un sort, dit-on... enfin, soi-disant : « Entre nous, si on invoque un sort à chaque fois qu'on a envie de faire un petit somme... » Mais c'est surtout qu'ils attendent quelque chose. Ou plutôt quelqu'un, pour conjurer le sort. Vous savez, comme dans le célèbre conte. « Un baiser... d'AMOUR ? »

Rebecca Dautremer s'inspire du conte traditionnel et bien connu de tous, La belle au bois dormant de Charles Perrault, pour offrir ce qui s'apparente à une étonnante succession de tableaux, véritables captures d'instants de vie, d'une délicatesse pure et sensorielle. L'album est d'une beauté contemplative. Chaque page tournée est une découverte muette d'un nouveau portrait, chaperonnée par nos deux protagonistes. quant à eux esquissés sur les pages de texte, et bien plus dynamiques et mobiles que les endormis brossés !

Les deux comparses nous mènent alors à travers la ville à la rencontre de ses habitants, et chaque visage vient s'unir aux autres dans une grande fresque du sommeil, véritable poésie silencieuse. C'est un album qui incite au calme, à la sérénité et à l'observation

Bienvenue en Belgitude et au pays du surréalisme ! Peintre magicien qui sait rendre les gens invisibles, suspendre des rochers dans le ciel au-dessus de la mer et faire tomber la nuit en plein jour. Un œuf tout blanc posé sur la table… en le regardant, Magritte a pensé que l’œuf donne naissance à un oiseau… et donc a peint un grand et bel oiseau.

Chez Magritte, fils d’un tailleur et d’une modiste, on aime les costumes et les chapeaux. Les hommes, identiques tous habillés de noir tombent comme des gouttes de pluie. Chez René Magritte, des maisons ne sont pas faites pour voir dehors… mais dedans. Et dedans il y a l’extérieur de la maison.

Passer derrière le miroir, les enfants adorent ! Ils comprennent le vrai visage des arbres et les écureuils sur un tapis volant… Humour, énigme, poésie, joli travail de mise en page, de choix de typographie dans cet album carré.

Boucle d’or, vous connaissez l’histoire, la gamine curieuse qui entre chez les 3 ours. Elle dort sur place. Peur à tous les étages. Mais là, il s’agit d’une nouvelle version illustrée par des œuvres marquantes de l’art.

A l’orée d’une forêt bordée de coquelicots vivaient Boucle d’or et sa maman. Et page de droite, les coquelicots de Monet, avec une mère et sa fille.

Boucle d’or tenait son nom de ses cheveux ondulés aussi blonds que les blés des alentours. Et hop c’est la Vénus de Botticelli qui s’y colle !

Le plaisir des 3 ours était de déguster un bon gros bol de leur soupe préférée. C’est la boite de conserve à la soupe de tomates d’Andy Warhol qui s’invite.

En découvrant Boucle d’Or à l’étage, les ours eurent la peur de leur vie... Et page de droite le Cri de Munch sans doute un peu exagéré.

Bref, pari artistique original avec des œuvres de Picasso, Van Gogh, Brueghel, Titien, et d’autres, pour illustrer ce classique de chez classique, et qui permet d’initier les plus jeunes à l’art avec une idée aussi surréaliste qu’efficace.

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.