Un jeune garçon se remémore des après-midi avec son grand père, et l'on en apprend plus sur la vie des virus, qui nous gâchent parfois la vie...

Si le monde était... Joseph Coelho et Alison Colpoys, Père Castor, à partir de 4-5 ans 

Qu'elles sont douces, les après-midis passées avec son grand-père. C'est le Printemps. Avec Grand-Père, je fais de longues promenades. Main dans la main, nous explorons la nature qui se réveille. 

Mais même quand on est une enfant, l'inexorable écoulement du temps inquiète. Si le monde était fait tout entier de printemps, j'y replanterais chaque anniversaire de Grand-père. Comme ça, il ne vieillirait pas. Les saisons passent, et laissent place à de nouveaux loisirs, à de nouveaux souvenirs. 

C'est l'été, Grand-père m'a acheté un circuit de course. Nous poussons les petites voitures et vroum ! si fort qu'elles s'envolent dans le ciel comme des fusées. Le temps file, et renforce chaque jour un peu plus l'affection. 

Si le monde entier était fait tout entier de ciel, j'emmènerais Grand- père danser dans l'espace et nos rires seraient des étoiles filantes. Puis c'est déjà au tour de l'automne de s'installer. Grand-père m'a fabriqué un cahier en papier fait à la main, relié d'un cordon rouge rubis en cuir indien.

« Écris et dessine, écris et dessine tous tes rêves »

. L'hiver, lui, est la saison des confidences près de la cheminée. Grand-père me raconte des histoires de quand il était petit, avec les bons indiens et des jouets bricolés. Les mots deviennent alors le refuge contre les peurs et la tristesse.  Si le monde était fait tout entier d'histoires, j'aiderais Grand-père à guérir rien qu'en écoutant, encore et encore, toutes les histoires qu'il a à me raconter. Hélas, il arrive que la tristesse triomphe et emporte celles et ceux que l'on aime...

Si l'album « Si le monde était... » aborde avec mélancolie, sensibilité et réalisme le deuil d'un grand-père, il n'en demeure pas moins plein de vie. D'abord avec l'explosion colorée de ses illustrations, qui traduisent par leur vivacité et leur fluo, tout l'amour et l'énergie contenus dans les souvenirs. Puis, bien sûr, avec la force de ces souvenirs eux-mêmes, qui montrent qu'après la mort, les vivants conservent toujours en eux une trace de chaque personne qui a compté. Et la tristesse ? Elle n'est pas gommée par le livre, mais il la réconforte en l'enrobant d'une douceur complice. C'est en cela que c'est un album précieux pour aborder avec les plus jeunes la mort et le deuil, et pour apprendre à laisser le temps faire son œuvre. 

Si le monde était...  Joseph Coelho et Alison Colpoys, Père Castor, à partir de 4-5 ans 

Et comme il faut bien l’accepter faute de l’aimer voici … La vie secrète des virus signé du collectif Ellas Educan et Mariona Tolosa Sisteré dès 5-8 ans Ed. Rue du Monde  

Le coronavirus est bien sûr évoqué mais c’est surtout l’univers des virus , dans leur grande diversité, qui est raconté ici à hauteur d’enfance. 

Comment se reproduisent ils ? "Moi je préfère les cellules d’oiseaux" dit le virus de la grippe aviaire 

Comment notre système immunitaire les combat ? Un bataillon de globules blancs se joint à la castagne 

Ne te frotte pas les yeux avec les mains sales tu pourrais l’attraper ! 

La majorité des virus se reproduit à l’intérieur de cellules bactériennes. Ils sont capables de faire des choses extraordinaires comme aider notre planète à maintenir un équilibre écologique ou nous débarrasser d’organismes dangereux 

Les virus ont très mauvaise réputation mais en vérité seuls quelques types de virus provoquent des maladies chez les humains. Et le virus n’est pas une histoire nouvelle … Des chercheurs ont montré que des virus infectaient déjà les insectes il y a 300 millions d’années !

Donc de la médecine, de l’écologie, de l’histoire autant d’informations claires et parfois souriantes Si, si ! Pour construire une culture scientifique autour des questions les plus sensibles que les enfants ont dans la tête et qui bouffent la tête de tout le monde. Bon livre repère pour échapper aux infox.

La vie secrète des virus signé le collectif Ellas Educan composé de 6 jeunes chercheuses et Mariona Tolosa Sisteré dès 5-8 ans Ed. Rue du Monde

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.