Les premiers pas du génie Léonard de Vinci et les manigances de deux soeurs

Couvertures des deux livres
Couvertures des deux livres

« Léonard de Vinci - L’enfance d’un génie », de Brigitte Kernel 

Je m’appelle Léonard, j’ai 9 ans et je suis italien. Je suis né à Vinci en Toscane, au cœur des vignes, à 2 km de Florence."

Tout est coloré à Vinci, grâce aux arbres fruitiers, aux foulards, au soleil sur les pierres.

Le petit Léonard est séparé de sa mère et doit vivre avec son tyran de père.

J’ai oublié de vous dire que mon père s’appelle Piéro … comme la pierre qu’il a à la place du cœur."

Un jour, son grand-père lui fait découvrir un livre d’anatomie. 

J’ai envie de te transmettre tout ce que je sais car quelque chose tient de l’extraordinaire chez toi"

Léonard dessine dans son carnet, dans le sable, des créatures fantastiques, ses inventions, des hommes soulevés dans le ciel grâce à des toiles qui se gonflent dans le vent.

Le jour de ses 10 ans, lors d'un pique-nique familial, un homme avec sa palette et ses pigments lui donne le goût de la peinture.

Soit tu as beaucoup d’imagination, soit tu es un génie, mon garçon...Je t’enseignerai la peinture. Je m’appelle Andrea Verrocchio. Si tu veux on commence demain."

« Léonard de Vinci - L’enfance d’un génie », de Brigitte Kernel chez Leduc Jeunesse / A partir de 8 ans

"Les pestouilles ont un plan", de Didier Lévy et Tiziana Romanin

C'est en sirotant une grenadine dans la cuisine que Mathilde et Zoé fomentent un plan secret : 

Si on leur demande ça comme ça, tu peux être sûre qu'ils vont dire non. Tu sais bien comment ils sont, papa et maman : ils disent toujours non. Il faut qu'on ait un plan."

Aussitôt dit, aussitôt fait : 

Alors voilà (…) Pour Noël, Zoé et moi, on voudrait un petit frère. »

La réponse ne se fait pas attendre : 

Votre père et moi, on est bien trop épuisés par vous deux pour vouloir un troisième enfant. C'est non. Oubliez... »

Les pestouilles insistent et insitent... jusqu'à ce qu'un matin, elles décident d'attaquer la deuxième phase de leurs manigances : 

Zoé et moi, on a compris que nous n'aurions jamais de petit frère. Tant pis. Tout cet amour qu'on avait à lui donner, on vous le donnera à vous, chers parents. (…) Mais on a teeeeellement d'amour en nous (…) qu'on pourrait aussi en donner à un chien. Un comme ça, par exemple. Un bouledogue. Il est trop mignon, non ? »

Mais le plan des pestouilles prend un tournant pour le moins inattendu lorsque leur mère leur annonce une grande nouvelle  :

Alors voilà (…). Ce n'était pas prévu au programme, mais papa et moi... nous attendons un bébé ! »

"Les pestouilles ont un plan", de Didier Lévy et Tiziana Romanin, Editions Sarbacane / Dès 4 ans

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.