Un yack qui apprivoise sa petite taille, et les voyages d'un galet !

Couvertures des livres jeunesse "Tu étais où, avant ?" & "Le plus petit yack"
Couvertures des livres jeunesse "Tu étais où, avant ?" & "Le plus petit yack" © Editions L'École des loisirs / Little Urban

"Le plus petit yack", de Lu Fraser et Kate Hindley 

Gertie est une femelle yack aux sabots antidérapants vivant au sommet des monts enneigés.

Mais au milieu de ses immenses congénères, elle a une singularité qui ne passe pas inaperçue.

"Je suis le minuscule yack à l'arrière du troupeau (...). Toujours à la traîne. Je veux GRANDIR et prendre de la hauteur ! "

Gertie est toute petite, et cela lui cause bien des problèmes.

Avec leurs sabots costauds et leurs cornes imposantes, les grands yacks peuvent tout faire.

Face à son désarroi, sa maman s'emploie à la rassurer :

"Tu sais, les yacks sont tous de tailles différentes (...). Et la grandeur peut prendre d'autres formes. (…) . Etre petite, ça peut être GEANT, profites-en !"

Mais ça n'est pas le point de vue de Gertie, qui se lance alors dans un programme grandeur  : manger cinq herbes et cinq fruits par jour, et s'entrainer de toutes ses forces... en vain. 

"Et si je restais une mini-yack à VIE... "

Soudain, le troupeau, emmené par sa maman, se précipite vers Gertie pour lui demander son aide ! 

"Vite, Gertie ! Achille est coincé au bord d'une falaise escarpée tout au bout d'un petit chemin sinueux."

« Le plus petit yack » est un livre débordant de sympathie, qui accompagne l'hiver par son décor montagneux et enneigés et ses couleurs bleutées. 

C'est un joli rappel que le courage ne se mesure pas en centimètres, que la taille du corps n'a rien de proportionnel avec la taille du cœur, et qu'être soi vaut bien plus que n'importe quelle ressemblance. Un album où l'aventure fortifie la confiance en soi, sous le regard bienveillant de celles et ceux qui nous soutiennent.

"Le plus petit yack", de Lu Fraser et Kate Hindley,  Editions Little Urban / A partir de 4 ans

"Tu étais où, avant ?", d'Yvan Pommaux

Passer par les animaux pour évoquer nos sentiments et construire une histoire représente 50% de l’album jeunesse.

Faire d’un caillou le héros principal est déjà bien plus rare !

Grises, condamnées à l'immobilité, les pierres s'ennuient. 

Mais un beau matin, un galet noir, rond et lisse fait son apparition parmi elles. 

"Bonjour caillou ! Parles-tu la langue des pierres ?" 

"Oui, je parle pierre et bien d’autres langues minérales car j’ai beaucoup voyagé.  Je ne suis pas un caillou, je suis un galet !"

Ce galet noir, doux au toucher raconte sa vie de voyage, ramassé, tombé des poches trouées.

Sa naissance eut lieu sur une île étrange entourée de falaises de marbre noir, grâce au geste d'un sculpteur.

Les autres pierres statiques l’écoutent avec émerveillement lui réclamant la suite de ses histoires.

Or, un matin, plus de galet, emporté, ramassé, c’est son destin.

Couleurs et travail sur fond noir rehaussé de bleu, une des marques de fabrique de ce peintre qui oscille entre réalisme et onirisme. 

Yvan Pommaux, un grand du livre de jeunesse qui instille une notion du temps long totalement différente,  du voyage, du hasard.

Adieu, cher galet ! Nous ne t’oublierons pas. Parmi les roches immobiles que nous sommes, tu es le conteur qui passe, celui qui laisse des histoires à se dire, à rêver. Grâce à toi, on ne s’ennuiera plus.

"Tu étais où, avant ?", d'Yvan Pommaux,  Ecole des Loisirs / Dès 5 ans

L'équipe
Contact