Une jeune femme qui sait parler au loup, et des mythes grecs faciles à déchiffrer !

Couvertures de "Mythes au carré" de Loic Gaume et de "Le Talisman du loup" de Myriam Dahman, Nicolas Digard et Julia Sarda
Couvertures de "Mythes au carré" de Loic Gaume et de "Le Talisman du loup" de Myriam Dahman, Nicolas Digard et Julia Sarda © Thierry Magnier/Gallimard Jeunesse

"Le talisman du loup", de Myriam Dahman & Nicolas Digard

Dans une forêt sombre et oubliée du Nord vivait un loup.

C’était le plus grand loup que la Terre ait jamais porté, et tous les animaux le craignaient.

Tous les jours, au milieu de ses occupations de loup, il s’attardait en secret devant une cabane en bois pour y observer une jeune femme : 

Chevelure noire comme la forêt et sauvage comme les hautes herbes. Au fond de ses yeux le loup devinait une tendresse qui l’émouvait profondément."

Chaque matin, elle s’aventurait dans la forêt, en chantant, pour remplir son seau dans un puits, puis elle retournait auprès de son père malade. Chaque matin, le loup s'enivrait de son chant. Mais un matin, il ne la vit pas. 

Rampant parmi les ombres, il s’approcha de la cabane. Il vit la jeune fille pleurer. Le lit de son père était vide. Son cœur s’emplit de tristesse.

Le loup se languissait d'entendre à nouveau les chants qui lui emplissaient tant le cœur. 

Alors qu’il chassait un lapin, il entendit une voix :

Relâche-moi (…) En échange, je t’aiderai. Je connais ta peine."

Le lapin se transforma en enchanteur. Il indiqua au loup de suivre une mélodie à travers la forêt pour trouver un remède à son chagrin.

« Le talisman du loup » emprunte aux contes traditionnels cette atmosphère à part qui leur est propre, celle où la forêt se pare de magie, et où les humains vivent au plus près des animaux. 

Grâce à une fabrication soignée du livre, avec sa couverture rigide où sont incrustées des lettres d'or, l'ouvrage s'apparente à un grimoire précieux, renfermant des savoirs ancestraux et un imaginaire merveilleux. 

"Le talisman du loup", de Myriam Dahman & Nicolas Digard, illustré par Julia Sarda, Editions Gallimard Jeunesse / A partir de 5 ans

"Mythes au carré", de Loïc Gaume

Et si tous les mythes grecs pouvaient tenir en 4 cases ? 

Une gageure car ils ne sont pas vraiment réputés pour leur simplicité. Les filiations sont épineuses et les querelles éternelles entre les dieux de l’Olympe. 

Plume métallique et encre de Chine, et hop l’auteur se lance.

Regardons la naissance d’Athéna.

Comme Zeus craignait de se faire détrôner par sa progéniture, il défia Métis -qui portait leur enfant - de se transformer en goutte d’eau, puis l’avala.

Mais de terribles maux de tête frappèrent Zeus. Ce dernier demanda à Héphaïstos qu’il le soulage d’un coup de hache sur la tête (c’était une médecine empirique et un peu tranchante à l’époque !).

Athéna surgit alors de la tête de Zeus en poussant un cri de guerre, armée d’une lance et d’un bouclier.

Athéna rejoignit alors l’Olympe, et devint la déesse de la sagesse, et la fille préférée de Zeus.

Dans cet ouvrage, on y conte aussi : Gaïa, Cronos et la naissance des dieux, Prométhée le voleur de feu, les 12 travaux d'Hercule, etc.

Loïc Gaume passe les mythes au peigne fin pour n’en garder que les moments clés. On approfondira dans d’autres livres. C’est efficace et malin !

"Mythes au carré", de Loïc Gaume, Editions Thierry Magnier / Dès 5 ans

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.