Les aventures d'un ours en peluche, et un western au féminin !

Couvertures respectives des livres jeunesse "Les aventures inter-sidérantes de l'ourson biloute" & "Ta peau contre la mienne"
Couvertures respectives des livres jeunesse "Les aventures inter-sidérantes de l'ourson biloute" & "Ta peau contre la mienne" © Éditions Milan / Éditions Grasset Jeunesse

"Les aventures inter-sidérantes de l'ourson biloute", de Julien Delmaire et Reno Delmaire

Kévin vit avec sa famille dans un village du nord de la France entre les champs de betteraves et les pylônes électriques.

Une jolie maison en briques et une cheminée qui crache un panache de fumée blanche dans le ciel étoilé.

Et puis à la maison il y a Biloute ! 

Un ours en peluche pas ordinaire, avec un fichu caractère et du courage à revendre.

Quand il ne joue pas son rôle de compagnon de réconfort, Biloute vit sa vie. 

L'ourson se frotte les pattes de plaisir. Ce soir à la télé passe sa série préférée : les Envahisseurs de la Galaxie Fantôme. Trop cool !

Le lendemain en balade en famille dans une fête foraine, surprise : le marchand de frites s'extirpe de la caravane et enlève sa chemise. 

Sa poitrine est couverte d'écailles violettes, ses doigts ont des griffes, il a une sale tronche d'iguane mal luné.

C'est un homme lézard ! Rapidement rejoint par un homme en tenue de chirurgien : le docteur Veggaline. 

Biloute le connaît, il l’a vu dans sa série préférée ! 

Et là ce n'est pas un personnage de fiction, il est tout autant menaçant qu'à l'écran. 

Un roman jeunesse tonique et addictif. Un livre pour les enfants, qui rendra les parents (voire les grands-parents) nostalgiques.

"Les aventures inter-sidérantes de l'ourson biloute", de Julien Delmaire et Reno Delmaire, Editions Grasset jeunesse / A partir de 8 ans

"Ta peau contre la mienne", de Rémi Courgeon

Un western au féminin, rare depuis Calamity Jane.

"Adieu frère cheval, frère aimé, nous avons grandi côte à côte, dormi dans le même foin, adieu."

Un homme a tué le cheval de notre héroïne amérindienne.

Elle qui courait sur 4 jambes depuis son premier printemps a réapprit à vivre en portant sur elle, le cuir de son cheval.

"Retrouverais-je un jour un frère aussi fort que toi ?"

De la colère à la tristesse, avec une soif de vengeance intacte.

Elle détache une jument maltraitée, la soigne, l’orne de peintures de guerre, et piste le tueur de son cheval aimé.

Format cinématographique renvoyant les jeux d’ombres et de lumière, dessiné à la mine de plomb, encre de chine et pastel sec en noir et blanc sur papier épais puis colorisé à l’ordi.

Nous sauver nous-mêmes en sauvant les animaux, nous dit en filigrane ce livre féministe, animiste, avec villes fantômes, saloons et grands espaces.

"Ta peau contre la mienne", de Rémi Courgeon, Editions Milan / Dès 7 ans

L'équipe
Contact