Un garçon fasciné par les petites choses et un dimanche chez mamie renarde.

 Couvertures respectives de "Dimanche" et de "Maskime et les petites choses"
Couvertures respectives de "Dimanche" et de "Maskime et les petites choses"

"Maskime et les petites choses", de Nicolas Deleau et Irène Bonacina

Tout est trop grand pour Maskime : son école, les adultes, la ville, les immeubles. Même sa chambre est trop grande.

Les choses, lorsqu’elles sont trop grandes, sont effrayantes. 

Alors il se concentre sur ce qui est petit : l’araignée près de l’ampoule dans la cage d’escalier, la petite plante sur le rebord du trottoir, la souris qui trotte sur les rails du métro, la tasse de café vide du bar… bref, les petites choses sont le fil rouge de son chemin.

Humour, philosophie, amitié, imaginaire, ajoutez y les illustrations sensibles d’Irène Bonacina à la plume, à l’encre et aquarelles avec une couverture en papier tissé gaufré, et de courts chapitres.

📖 LIRE - "Maskime et les petites choses" de Nicolas Deleau et Irène Bonacina (éditions des éléphants). Dès 8 ans. 

Dimanche, de Fleur Oury

Ce dimanche, direction la maison de mamie. Et pour Clémentine, la petite renarde, non seulement c'est synonyme d'ennui, mais aussi de contraintes, de politesse pénibles :

Pense à bien dire « oui merci », ne mets pas tes coudes sur la table et surtout ne chahute pas trop, Mamie est une vieille renarde." 

La petite ne se sent d'ailleurs pas très proche de son aînée. Mamie a toujours plein de brindilles accrochées à ses cheveux. Et cela agace Clémentine. 

Au moment du café, elle sort le bout de son museau à l'extérieur, loin des discussions soporifiques des grands et de leurs recommandations constantes :

Soudain, dans ce jardin bien rangé, elle découvre un trou dans la haie." 

📖 LIRE -"Dimanche" de Fleur Oury (éditions Les fourmis rouges). À partir de 4 ans. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.