Une joute artistique entre un homard et une pieuvre, puis on décélère...

"Vite, vite, vite !" & "Duel au Copacrabana"
"Vite, vite, vite !" & "Duel au Copacrabana" © Rue du monde édition et Samir édition

"Duel au Copacrabana" de Jonathan Blezard

Omar est un crustacé mélomane, profondément passionné de musique, et très bon danseur.

Aucun style ne lui résiste grâce à son travail appliqué : la java, le twist, le hip-hop et même le rock acrobatique. 

Chaque vendredi, il participe à un grand concours qui se tient au célèbre club du Copacrabana. 

Ce soir-là, il remarque que l'attention est monopolisée par quelqu'un d'autre : 

Qui peut bien être cette ravissante pieuvre qui sirote son jus d'algues ?"

Ce n'est autre que Brigitte, une pieuvre, sa grande rivale et favorite de la compétition.

"Duel au Copacrabana", de Jonathan Blezard, Samir éditions / à partir de 4 ans

"Vite, vite, vite !", de Clotilde Perrin

Dring ! Et que ça saute ! 

Je sors de mon lit, et vite je m’habille, me lave en un clin d’œil, mets mes baskets pour rapidos sortir de la maison."

Le bus dans lequel on monte est déjà en route, brouhaha, déboule dans la campagne avec fracas, dépasse les montagnes, arrive sur une plage à fond les gamelles.

Embarquement sur un jet des mers pour sauter ensuite dans un avion ultrasonique. 

On saute dedans,  et voilà qu'il décolle et traverse les nuages encore plus vite, vite, vite !

Et là, rupture, changement de rythme : on respire.

Car, dans cette course folle, on a oublié de regarder : la coccinelle qui flânait, le silence infini au milieu des arbres, la poussière qui voletait tranquillement dans l’air, le doux bercement de la barque...

Ecole vraiment buissonnière sur le chemin du retour à la maison.

Cet album fait écho à notre époque de l’immédiateté et du superficiel accéléré. Clotilde Perrin avec ses dessins vifs, toniques, joueurs, malins houspille et interroge les enfants comme les parents. 

"Vite, vite, vite !", de Clotilde Perrin, Editions Rue du Monde / A partir de 4 ans

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.