Un aventurier qui façonne des petits animaux en papier pour transmettre son goût du voyage aux enfants, et la célébration de la relation mère-enfant.

"Une maman c'est comme une maison" et "Rodrigo et les petits papiers"
"Une maman c'est comme une maison" et "Rodrigo et les petits papiers" © Les fourmis rouges et De la martinière jeunesse

"Rodrigo et les petits papiers", de Heyna Bé et Eric Puybaret

Quand il était jeune, Rodrigo a arpenté le monde, voyageant léger avec pour seuls biens un paquet de feuilles et une boîte d’ébène empaquetés dans le châle de sa mère.

Il a traversé villes, villages et hameaux, affronté mers agitées et grimpé sur les plus hautes montagnes.

Le moment evenu pour Rodrigo de dire, d’ouvrir sa boite d’images, de transmettre.village car il est riche de savoirs. 

Un jour, le petit Pablo se plante devant lui et pose des questions sur ses voyages.

C’est vrai que tu as vu des ours blancs ? As-tu mangé des escargots ? Es-tu allé jusqu’aux étoiles ?" 

Le moment est venu pour Rodrigo de dire, d’ouvrir sa boîte d’images, de transmettre. Il raconte alors à Pablo comme le monde est beau.

Puis, d’autres enfants viennent l’écouter, chambre d’échos de rêves voyageurs pour ces jeunes.

Un jour, ces derniers apportent à Rodrigo "un morceau de papier fleuri comme le printemps". Avec celui-ci, Rodrigo façonne un petit oiseau fleuri. 

Le lendemain, les enfants découvrirent un panier rempli de petits animaux de papier"

"Rodrigo et les petits papiers", de Heyna Bé et Eric Puybaret,  Editions La Martinière Jeunesse / Dès 6 ans

"Une maman, c'est comme une maison", d'Aurore Petit

Juste avant qu'il ne pointe le bout de son nez dehors, une maman peut être un abri pour son enfant lorsqu'elle le porte. Elle lui fait alors découvrir le monde avant même qu'il ne le respire par lui-même.

Une maman c'est comme un véhicule."

Quand il est né, tout petit, vulnérable, l'enfant domine son environnement dont il peut contempler tout le relief, perché dans des bras protecteurs.

Une maman c'est comme le sommet d'une montagne."

Ses bras, mais aussi tout son corps, sont comme une bulle protectrice qui préserve la douceur du cocon, et isole des agressions extérieures, de l'attention excessive des autres et de la foule bruyante.

Une maman c'est comme une coquille."

Quand un enfant plonge ses yeux dans ceux de sa mère, il y voit son présent, il y lit son avenir. 

Une maman c'est comme un miroir."

Et par le son de sa voix, lorsque ses cordes vocales vibrent pour chuchoter une tendresse ou une berceuse, elle est poésie, elle est art.

Une maman c'est comme une mélodie."

C'est comme un moteur, un bonbon, une île, ou un spectacle. Mais une maman, comme n'importe quel parent, c'est avant tout une famille. Et une famille, c'est un refuge : c'est comme une maison !

L'album d'Aurore Petit célèbre les premiers temps de l'enfance et la construction, pas à pas, de la complicité familiale. Cet album permet dès lors d'inviter au partage d'un moment d'émotion autour de la maternité, où le plaisir de la reconnaissance est celui du mimétisme pour l'enfant, quand il est celui du remerciement pour la mère. Un livre qui s'offre dès lors aussi bien aux tout-petits qu'à celles qui nous ont dédié leur vie. 

"Une maman, c'est comme une maison", d'Aurore Petit, Editions Les Fourmis rouges / A partir de 3 ans

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.