Antoine d'Agata voyage, se perd. Il aime l'errance, photographie le jour, la nuit les femmes qu'il aime. Leurs corps, leurs cris, leur errance et la sienne.

Sa photo dérange par ce qu'elle montre, par sa beauté aussi.

A. d'Agata
A. d'Agata © Radio France / Vincent Josse
Antoine d'Agata
Antoine d'Agata © Radio France
Antoine d'Agata
Antoine d'Agata © Radio France / Vincent Josse

Evénement(s) lié(s)

Anticorps - Antoine d'Agata

Les liens

L'atelier sur Facebook

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.