Première femme à la tête de la FNSEA, elle a la redoutable tâche de diriger et d’incarner un secteur qui économiquement est toujours sur la ligne de flottaison et à qui on demande beaucoup : de nous nourrir suffisamment, de nous nourrir sainement, de nous nourrir aux prix les plus bas possibles...

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA © AFP / Ludovic Marin

Elle a grimpé toutes les marches du syndicalisme agricole et les Français la connaissent désormais bien. Nous demandons ce soir à Christiane Lambert si la crise sanitaire à modifier les habitudes alimentaires des Français et où en sont les Français dans leur rapport à leurs agriculteurs. 

"Pendant le confinement, les Français ont redécouvert les commerces de proximité" 

"Sur cent euros dépensés par un Français, six euros cinquante reviennent aux agriculteurs" 

En seconde partie, Christiane Lambert répondra aux questions de nos étudiants: 

  • Stacy de Sciences Po: "La FNSEA a souvent été accusée d’instrumentaliser des crises. Je pense notamment au contexte social des gilets jaunes pendant lequel votre syndicat a décidé de protester contre l’agribashing et demandé le retrait de nouvelles contraintes réglementaires. Plus récemment, c’est la crise du Covid19 qui vous a inspiré avec la campagne #OnVousNourrit, dont le but était de diffuser l’image que production locale égale production durable. Ne pensez-vous pas qu’utiliser ces moments historiques pour défendre un système industriel et dépendant des intrants va à l’encontre des évolutions nécessaires à la création d’un monde plus résilient ?"
  • Mathieu, chercheur en économie:  "Selon l'Insee, le nombre de chefs d'exploitations et coexploitants de moins de 40 ans a été divisé par deux depuis l'an 2000. Alors, comment redonne-t-on envie aux jeunes de devenir exploitants agricoles ?"
  • Hugo de Dauphine: "Peut on vraiment prétendre soutenir une agriculture durable et respectueuse de l’écologie lorsque dans le même temps on muselle et intimide ses critiques, et est elle prête aujourd’hui à annoncer qu’elle rejoint l’appel des 12 ONGs et confédération paysanne, demandant son démantèlement ?"
  • Sophia de l'école de commerce de Grenoble: "Les accords de libre-échange (type UE/Mercosur) permettent-ils de réduire l’insécurité alimentaire, pas seulement de l’UE mais aussi des puissances agricoles partenaires ?"
Les invités
  • Christiane LambertPrésidente de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.