La séquence a été détournée, déjà, des dizaines de fois sur internet. Le procédé est toujours le même: il s'agit du détournement d'une scène tirée du film, "la Chute" qui raconte les derniers jours d'Hitler. Dans son bunker, le Fürher comprend que la fin est proche, et pique une grosse colère. Pour détourner la séquence, c'est simple: on garde la version originale, en allemand, mais on traduit les dialogues comme on veut, en modifant les sous-titres. Ca marche à peu près pour n'importe quoi. On a vu ainsi, Hitler s'énervant sur le dernier ipad d'Apple. Un détournement, l'année dernière, transposait même la scène à l'Elysée, avec un Nicolas Sarkozy découvrant les sondages annonçant sa défaite. On aime ou on n'aime pas, mais franchement ça peut être très drôle. Depuis quelques jours, c'est Laurence Parisot qui en fait les frais: la séquence détournée l'imagine découvrant que plusieurs personnes ont décidé de contester sa volonté de rester à la présidence du Medef. "Mein Furher, ma présidente, peut-on lire, Gattaz, Volot sont candidats. Roux de Bézieux est sur les rangs". Laurence Parisot pique alors sa colère: "qui sont-ils pour contester mon autorité? Tout était programmé: je dois garder mon job... au moins jusqu'au retour de la Droite au pouvoir!. J'aurais dû les éliminer depuis pongtemps" etc, etc... Au Medef, on ne commente pas. Pas plus cette autre séquence détournée qui circule, également, sur le Net. Cette fois-ci c'est une parodie de Kill Bill, le film de Quentin Tarantino. C'est plus violent, forcément. Laurence Parisot (en tout cas, celle qui est censée la représenter) y décapite... Frédéric Saint-Geours! Saint-Geours qui consteste sa volonté de rester présidente. On rit en regardant ces séquences, très potaches -grand classique d'internet, mais certains détails prouvent que c'est quelqu'un de très bien informé qui est à l'oeuvre: les coups de griffes sont précis, appuyent là où ça fait bien mal. Et on se demande, finalement, si l'intention n'est que de faire rire. Même sentiment mitigé avec ce blog, signé par une certaine Laure Pinpon (un pseudonyme), qui se présente comme "impliquée au Medef". Elle révèle les coulisses, elle décrypte la stratégie des uns et des autres. Les égratine presque tous mais cible, surtout, Laurence Parisot, qui demande une mofication des statuts de son organisation, pour rester au pouvoir. Voilà qui en dit long sur l'ambiance, aujourd'hui, au sein du Medef, où une "vraie-fausse campagne électorale" a, bel et bien, commencé.

Champagne! 2012 n'a pas été difficile pour tout le monde: LVMH affiche des ventes et un bénéfice "record"! Le numéro 1 du luxe a publié ses résultats pour l'année 2012, hier soir: ils sont très bons. Malgré la Chine (en retrait), les ventes de Vuitton, Céline, Givenchy, Dior, Guerlain, Dom Pérignom ont progressé de... 19%, l'année dernière. Les bénéfices de LVMH bondissent de 12%... à 3,4 milliards d'euros. Pour cette année 2013, Bernard Arnault est confiant. Il ne voit qu'une "seule ombre" au tableau: l'euro "trop fort" qui va pénaliser les exportations.Cata. On en parlait, ici même hier: le Crédit Agricole annonce, ce matin, qu'il va passer pour 2,6 milliards d'euros de pertes nouvelles dans ses comptes. Conséquence: la banque devrait afficher pour 2012, le pire bilan de son histoire.Mesure. Arnaud Montebourg invite les syndicats de Renault a signer l'Accord de compétitivité que leur présente la direction. Il inclut notamment un gel des salaires et 7 mille 500 suppressions de postes. "Je préfère ces efforts... modérés, dit le ministre du redressement productif, plutôt que des faillites et des fermetures

Les liens

Parisot "La Chute" Une parodie du film "la Chute".

Parisot "Kill Bill" Une parodie de "Kill Bill"

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.