Une chronique de Régis Lachaud Au delà des variations de prix des carburants ces dernières semaines en France, les prix du pétrole brut connaissent depuis des mois une période de stabilité qui satisfait tout le monde... Producteurs et consommateurs... Un prix du baril de brut stable, autour des 80 dollars, c'est une bonne nouvelle pour la croissance mondiale... A ce prix, il est à la fois assez cher pour rentabiliser les investissements de prospection et assez bon marché pour le bon fonctionnement des économies des pays acheteurs, notamment en Europe ou aux Etats Unis... Mais cet équilibre est fragile! Le ministre du Pétrole d'Arabie Saoudite l'a dit hier... La fourchette de prix idéale se situe entre 70 et 90 dollars le baril... L'important dans cette déclaration passée un peu inaperçue, c'est que le principal pays producteur s'engage du coup à tout faire pour préserver cette stabilité, ce qui est une bonne nouvelle pour la croissance mondiale des prochaines années... "Si la demande augmente, nous augmenterons notre production de brut pour la satisfaire sans que les prix montent" a précisé le ministre saoudien... Les fortes variations de la décennie passée (entre 30 et 147 dollars le baril) ont, il est vrai, laissé de mauvais souvenirs... Cela dit, les pays producteurs membres de l'OPEP parlaient jusqu'à présent d'un maintien des cours entre 70 et 80 dollars, et non 90 comme l'a indiqué hier le ministre saoudien... Autrement dit, la déclaration d'hier entérine aussi le fait que le prix du baril est en ce moment sur une tendance haussière, largement alimentée par la rechute du dollar sur les marchés des changes... Explication, les pays producteurs de pétrole brut se font payer en dollar par les consommateurs du monde entier, y compris d'ailleurs par les européens... Et, du coup, ils perdent du pouvoir d'achat quand le billet vert américain perd du terrain vis à vis de l'euro ou des autres grandes devises mondiales... Quand aux automobilistes français qui ont vu grimper les prix des carburants ces dernières semaines, vous et moi, les professionnels promettent un retour rapide à la normale... On a entendu le président de l'Union Française des Industries Pétrolières dans le journal de 7h30.. L'UFIP reconnait quand même une augmentation de 4 centimes par litre en 2 semaines, pour le super sans plomb... En moyenne... La rechute du moral des cadres en France... A moins 46, il baisse de cinq points en Octobre, selon le baromètre mensuel réalisé par l'institut ViaVoice pour France Inter, le Figaro, France 24 et HEC . Une rechute brutale due en grande partie aux mouvements sociaux de ces dernières semaines, selon les auteurs de ce sondage... Qui évoquent également une baisse record de la motivation des salariés dans les entreprises... Le groupe nucléaire français Areva devrait signer plusieurs contrats avec la Chine, à l'occasion de la visite en France du président Hu Jintao... Selon le quotidien les Echos ce matin, un premier contrat de livraison d'uranium est quasiment acquis pour un montant de 3 milliards de dollars (plus de 2 milliards d'euros)... Et les négociations avec le groupe chinois CGNPC pour la livraison de deux réacteur EPR supplémentaires seraient en bonne voie...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.