Cette clef (une clef USB), si précieuse, un jour, ils ont bien failli la perdre. Avant même d'avoir pu, l'exploiter. Le livre ne dit pas qui de Gérard Davet ou de Fabrice Lhomme a commis la bourde, mais, il raconte comment l'un des deux a dû rentrer chez lui "en catastrophe", un beau matin, après s'être souvenu d'avoir laissé cette clef dans la poche d'un jean, destiné à la machine à laver. Panique totale, puis finalement soulagement : le cycle de lavage n'avait pas commencé, la clef USB était encore au sec, exploitable. Et elle fut, au final, sacrément exploitée. C'est elle qui contenait, en effet, l'intégralité des listes HSBC, le scandale SwissLeaks. Cent six mille noms de fraudeurs fiscaux potentiels, issus de 200 pays. Au total, 180 milliards d'euros, planqués en Suisse. La Clef est le titre du livre que publient, aujourd'hui même, les deux enquêteurs du journalLe Monde , Davet et Lhomme. Un résumé de toute l'histoire, et les coulisses de ce scoop mondial, qui prendra le nom de SwissLeaks . Un scandale porté, partagé avec d'autres journaux et médias du monde entier. Dans le livre, les deux auteurs ne cachent pas, d'ailleurs, combien ils ont eu du mal, eux les enquêteurs solitaires en concurrence permanente avec tous les autres, combien ils ont eu dû mal à se résoudre à partager leur scoop. Mais, la masse des informations collectées, contenues dans cette clé USB, et qu'il fallait traiter, était trop grande. C'est la liste dérobée par l'informaticien Hervé Falciani. Le livre raconte tout (ou donne l'impression de le faire, en tout cas). Des épisodes qu'on connaissait (déjà racontés par Davet et Lhomme, ou par d'autres) mais que les enquêteurs du Monde , dans ce livre, ont l'immense intérêt de remettre dans l'ordre, en en ajoutant d'autres, inédits. On lit, par exemple, la transcription exacte des premières conversations des services français, avec Falciani qui se faisait alors appeler Ruben Al-Chidiack. Le parcours judiciaire de cette liste, l'intervention des politiques, tout y passe.. A la fin du livre, les deux auteurs le promettent, cette histoire n'est pas finie. Loin de là. Beaucoup d'informations, contenues dans cette liste, n'ont pas pu être exploitées. On leur a reproché d'avoir fait de la délation, d'avoir jeté en pâture quelques fraudeurs, mais beaucoup se cachent encore derrière des prête-noms, et des sociétés-écrans. Le travail continue.

La Clef , de Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Aux éditions Stock.

Bingo. Le bonus-malus automobile... rapporte de l'argent à l'Etat ! Et c'est la première fois.Les Échos relèvent l'information, ce matin, trouvée dans l'un des rapports de la Cour des Comptes. Le bonus-malus automobile a rapporté 141 millions d'euros, l'année denrière. Jusqu'ici, c'était l'inverse: le dispositif coûtait. On n'est pas obligé de se réjouir. l'année dernière, les "malus" ont rapporté plus que prévu, notamment parce qu'il s'est vendu plus de voitures... très polluantes. Et en face, les "bonus" distribués ont été moins nombreux, en raison surtout de la chute des ventes des voitures hybrides.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.