"Tour de France" pour les uns, appel à témoignagnes sur "facebook" pour d'autres, publication de sondages: ils le reconnaissent volontiers, les syndicats sont entrés en campagne depuis quelques temps. En campagne électorale en vue d'un scrutin "majeur" (à leur yeux): les élections professionnelles dans la fonction publique. Elles se dérouleront à l'automne prochain mais c'est bien elles qui agitent, dès maintenant, les centrales syndicales. La FSU, ce matin, publie, par exemple, un sondage sur l'image que les Français ont des fonctionnaires (plutôt bonne, évidemment). Et c'est encore aujourd'hui que Force ouvrière a décidé de rendre public un document annoncé comme "explosif": le "Livre noir de la RGPP". Jean-Claude Mailly, dès hier (pour dire la vérité, c'était dans un petit restaurant tout près du siège de FO, à Paris) testait ses arguments. "Oui", explique-t-il, la RGPP... la Révision Générale des Politiques Publiques, en imposant des économies à toutes les fonctions publiques fait du mal aux fonctionnaires. Mais, plus encore, affirme-t-il (histoire de sortir des revendications purement catégorielles), elle porte atteinte à la République "sociale". Et parfois, ose-t-il encore, "elle met en danger certaines vies"! Le leader de Force ouvrière affirme avoir raconté certaines situations, créées par la RGPP, à Nicolas Sarkozy, lors de leur dernier tête-à-tête: le Président serait devenu "blême", selon Jean-Claude Mailly, qui affirme recevoir beaucoup de coup de fil de haut fonctionnaires qui l'encouragent. Dans ce "Livre noir de la RGPP", FO raconte par exemple, comment la suppression du nombre de fonctionnaires s'occupant des cartes grises a favorisé le trafic des voitures volées. Il raconte comment aujourd'hui, en Bretagne, les abattoirs de porcs ne sont plus contrôlés par les services vétérinaires "avec les risques sanitaires que ça comporte", insiste le syndicat. Qui parle encore d'appels aux Urgences "triés en fonction de l'âge de la personne au bout du fil: "malheur aux plus vieux". Force ouvrière affirme aussi que sans la RGPP un drame comme les innondations de Draguignan, l'année dernière, aurait pu être évité: en réduisant les moyens de l'Equipement et de Météo France (un centre territorial sur 2 fermé), les Préfêts se retrouvent privés d'informations essentielles, quand une crise survient. "Aujourd'hui, on leur dit attention, il va pleuvoir, et rien de plus". Selon FO, avec des morts pour conséquence. L'autre "ennemi public n°1" des Etats-Unis... ... c'est la dette publique! Hier soir, le Trésor américain a confirmé que le pays aura atteint sa limite maximale de dette publique, celle fixée par la Loi, dans moins de 15 jours. Le 16 mai exactement. Théoriquement, à cette date, les Etats-Unis seront en cessation de paiement. Dans les faits, le pays peut "tenir" jusqu'au 2 août, en mettant en oeuvre certaines mesures spécifiques. Ce délai (technique) doit permettre de trouver un compromis (politique, celui-là) au Congrés américain pour relever ce plafond légal. Un peu moins timbré. Le timbre en France sera plus cher à partir du 1er juillet. 60 centimes, contre 58 aujourd'hui. Surtout la Poste instaure un tarif "J+2": un timbre 3 centimes moins cher, mais pour une lettre, qui arrivera 2 jours après son envoi. Cardin raccroche. Il y a quelques instants, cette annonce: le couturier Pierre Cardin se prêt à vendre son entreprise. "Maintenant", dit-il au Wall Street journal "pour 1 milliard d'euros".

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.