Le marketting ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît. Par exemple, il permet aux responsables de "Hollywood chewing gum" de vanter une marque "franco-française". C'était, hier dans l'un des hôtels-bar les plus branché de Paris, le W Paris Opéra (à 2 pas de l'opéra Garnier, et collé à l'Apple Store. Il a ouvert le mois dernier). Hollywood présentait à la presse le dispositif mis en place pour célébrer les 60 ans de la marque. Une marque "franco-française" jurent, donc, ses dirigeants. La gomme à mâcher version moderne (je ne parle pas de la "résine" des Grecs, par exemple) est, pourtant bien une invention américaine. Son nom est américain. Ce sont les soldats américains qui l'ont introduite, ici, en en distribuant, sur leur passage, après le débarquement allié. C'est d'ailleurs un ex-GI qui a crée la marque. Hollywood était la propriété du Britannique Cadbury, jusqu'à son rachat, début 2010, par le géant américain Kraft Foods. Enfin, il y a bien une usine française "Hollywood", mais elle ne produit que les tablettes. Les "dragées", elles, viennent de Pologne, les "coeurs liquides", de Turquie. En fait, et c'est là où mes hôtes d'hier n'ont pas tort, Hollywood est une française parce qu'on ne la trouve qu'en France! Ca surprend, mais c'est comme ça: la marque n'a jamais été utilisée, ailleurs qu'ici. Résultat, c'est le chewing gum "leader" dans un pays, la France, qui est le 3ème marché mondial, derrière les Etats-Unis et le Canada. Pour être sûr de son haleine (première motivation d'achat), pour se détendre, se calmer, pour éviter de grignoter ou de fumer, par gourmandise tout simplement, les Français mâchent. Mâchent beaucoup. Description du consommateur-type de chewing gum par les experts d'Hollywood: il a entre 15 et 35 ans (c'est assez large): il est urbain, actif, connecté, "toujours en sortie". La marque, elle, se décrit "gaie, joyeuse, fun, îconique". Et elle s'appuie, depuis 40 ans, c'est incroyable, sur le même slogan: "Fraîcheur de vivre". J'ai fait le test: une seule personne interrogée m'a répondu "Narta, le déodorant" -totalement hors sujet-. Tous les autres ont répondu juste: "Hollywood". Qui, et c'est la Loi du genre dans l'industrie agoalimentaire, multiplie les innovations (poue elle: les goûts nouveaux et les produits "mystères" commentés sur Facebook), pour maintenir sa position de n°1. Il faut savoir que le marché français du chewing gum est en net recul depuis 3 ans, et que la compétition, du coup, entre les différentes marques est plus âpre que jamais. La crise a, en effet, réduit les achats "impulsifs". Comme ceux opérés, à la toute dernière minute aux caisses des supermarchés. Les chewing gum, notamment.

-40% Le crédit immobilier, en France, s'effondre! Les prêts à l'habitat ont chuté de 40%, en février, selon la Banque de France. Pour mars, la tendance serait identique. Le recul surprend par son ampleur alors que les taux d'intérêt sont en légère baisse. Comme les prix de l'immobilier. En fait, les intentions d'achat dévissent, après une année 2011 plutôt bonne. Les professionnels dénoncent, eux, l'effet des nouvelles restrictions appliquées au dispositifs fiscaux, le PTZ, le prêt à taux zéro, et le Scellier. Les banques, également, sont montrées du doigt: elles ont durcit leurs conditions d'accès au crédit imobilier.Cette taxe m'exit. Sur le fil, "l'exit tax" française entre en vigueur: son décrêt d'apllication doit paraître, aujourd'hui, au Journal officiel. Cette taxe doit rattraper les plus-values réalisées par les Français exilés fiscaux.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.