Une chronique de Bruce de Galzain Le futur patron de l'une des plus prestigieuses entreprises publiques françaises EDF a fait toute sa carrière à la Générale des Eaux, Véolia aujourd'hui où il continuera à exercer une fonction non-opérationnelle mais de manière transitoire dit-on... histoire de convaincre une opposition critique vis-à-vis du cumul de si hautes fonctions ! L'opposition - ici les députés socialistes qui ont auditionné Henri Proglio la semaine dernière - cette opposition a donc été sensible à l'exposé de l'entrepreneur : il sera opérationnel chez EDF et président du conseil d'administration chez Véolia le temps de préparer sa succession. Ce qui fait dire à un député UMP qu'il s'occupera de Veolia le dimanche et d'EDF le reste de la semaine ! L'homme a convaincu aussi chez EDF où il est déjà administrateur ; sa stratégie (avant de se retirer de Véolia, s'il le fait vraiment) serait de faire d’EDF le 1er actionnaire de Véolia : l'électricien pourrait en effet obtenir jusqu'à 15% de Veolia dés l’an prochain en échange de sa part dans Dalkia la filiale commune des 2 groupes. Et l’on nous assure que pour l'instant ce rapprochement ne préfigure en rien une éventuelle fusion. Enfin l'homme tente de convaincre sur sa rémunération. Il est en position de force puisque l'Elysée est venu le chercher et même si un député socialiste souligne qu'Henri Proglio gagne en un jour le salaire d'un député en un mois, Bercy se dit prêt à tenir compte de la rémunération qu'il avait chez Veolia. Plus d'un million et demi d'euros l'an dernier, 2 millions et demi l'année d'avant alors que l'actuel PDG d'EDF dépasse à peine le million d'euros, il est l'un des patrons les moins bien payés du CAC40. Alors la providence ira-t-elle jusqu'à doubler le salaire du patron d'une entreprise publique ? En tous cas, la providence fera un effort... Henri Proglio continue donc à convaincre mais peut-être pas son futur prédécesseur. Pierre Gadonneix annoncera demain - lors de l'assemblée générale d'EDF qui intronisera officiellement Henri Proglio - le rachat de la moitié des activités nucléaires du producteur d'électricité américain Constellation, une opération qui rendait sceptique le - pourtant - futur patron d'EDF ! Opel n'est plus à vendre. L'Américain Général Motors met fin a un long feuilleton le jour même de la visite de la chancelière allemande aux Etats-Unis. GM ne cèdera pas sa marque allemande Opel au anadien Magna. Pourtant l'opération semblait faite et ce retournement de situation inquiète. L'Allemagne dit regretter cette décision et exige le remboursement du crédit d'1,5 milliards d'euros accordé à GM dans l'attente de la vente qui ne se fera donc pas. Nouveaux records pour l'or. L'once a dépassé hier les 1.080 dollars pour la première fois de son histoire ! Et dans son sillage, l'ensemble des matières premières s'envolent : les prix du pétrole ont nettement progressé à New York, le baril a gagné 1 dollars 47, il atteint désormais 80 dollars. Faudra-t-il un permis de construire pour installer une antenne-relais désormais ? C'est la proposition que préconise un député UMP dans un rapport. Alain Gest affirme que les antennes n'ont pas d'effet démontré sur la santé ce qui n'empêche pas, dit-il, de faire preuve d'une plus grande transparence sur leur installation.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.