Une chronique de Régis Lachaud. Ce sera peut-être le feuilleton boursier de cet automne... LVMH contre Hermès... Ce matin, Bernard Arnault, PDG du leader mondial du luxe répond dans le Figaro Economie aux dirigeants du groupe familial Hermès qui l'invitaient hier matin à revendre ses actions Hermès, dans une interview au même quotidien... Bref rappel des faits, LVMH détient 17% du capital d'Hermès depuis le 24 Octobre dernier... Une part non négligeable acquise par surprise, sans aucune déclaration de franchissement de seuil aux autorités boursières, ce que lui reprochent les dirigeants d'Hermès qui rejettent l'idée d'une arrivée "amicale" entre guillemets... "Monsieur Arnault, il faut vous retirer" affirmaient-ils hier... "Non, répond ce matin le PDG de LVMH, nous sommes entrés dans le capital d'Hermès pour le long terme!". Après quelques jours de rencontres et d'appels téléphoniques discrets, la guerre du luxe est donc officiellement déclarée, entre David et Goliath... Mais la lancement d'une OPA hostile de LVMH sur Hermès sera très difficile! D'abord, la famille Hermès détient 73% du capital... Si l'on ajoute les 17% de LVMH, il ne reste que 10% du capital sur le marché... Ensuite, un pacte familial d'actionnaires et, surtout, les statuts d'Hermès, société en commandite par actions, protègent l'entreprise... Conséquence, s'il veut vraiment prendre le pouvoir au sein de l'entreprise Hermès, Bernard Arnault devra convaincre certains membres de la famille... C'est ce qui explique sans doute les échanges aigre-doux de ces dernières 24 heures... "Notre arrivée est probablement le meilleur moyen de préserver l'ancrage français et le caractère familial de cette entreprise" déclare ce matin Bernard Arnault dans le Figaro.. Et il dément plutôt mollement le fait d'avoir approché récemment des membres de la famille Hermès pour leur acheter des actions... "J'ai forcément eu des contacts avec eux à travers les années (dit-il) mais les titres en notre possession, je ne sais pas d'où ils viennent..." fin de citation... Cela dit, la vraie raison de ces échanges de propos par presse interposée se trouve peut-être dans l'évolution récente du cours boursier d'Hermès... Après être monté au dessus de 200 euros le 25 Octobre, l'action est retombée en dessous de 150 euros lundi dernier... Perdant un quart de valeur en cinq séances, dans de gros volumes d'échanges inhabituels... Avant de remonter hier et avant hier... Visiblement, La spéculation sur le titre Hermès s'intensifie!!... L'AMF, l'autorité des marchés financiers, suit le dossier de près... La banque centrale américaine remet 600 milliards de dollars sur la table pour soutenir la croissance. La Reserve Federale va racheter de la dette publique (des obligations du Tresor) pour ce montant de 600 milliards de dollars (environ 430 milliards d'euros). Conséquence de cette annonce de la Fed hier soir, le dollar a repris sa baisse. L'euro vaut ce matin plus d'un dollar 41 Attention à de possibles perturbations dans certains aéroports français. Un appel à la grève a été lancé par quatre fédérations syndicales du transport, dans le cadre des mouvements de protestation contre la réforme des retraites... Cet après midi, à partir de 17h30, les confédérations syndicales se réuniront pour décider de l'avenir de ce mouvement, après la prochaine journée d'action prévue après demain, samedi... La CGT a déjà prévenu qu'elle proposera une nouvelle journée d'action interprofessionnelle...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.