Une chronique de Bruce de Galzain C'est inédit ce matin l'UMP propose un briefing aux journalistes à la veille de sa convention sur la justice sociale... inédit car jusque là les briefings étaient l'apanage de l'Elysée ou de Bercy. Mais présidentielle oblige, le parti majoritaire s'y met et ce matin nous devrions connaître les propositions concrètes de l'UMP, parmi elles la réforme du RSA. Depuis le pavé dans la mare lancé par Laurent Wauquiez comparant l'assistanat au cancer de notre société, les idées ont fait leur chemin et le ministre devrait finalement être écouté puisque Jean-François Copé, le patron de l'UMP, reprend à son compte l'idée de faire travailler certains allocataires du RSA 5 à 10 heures par semaines pour accompagner des sorties d'école ou encore des projets environnementaux. Il y en un qui va être content, c'est le père du RSA, Martin Hirsh est invité à la convention UMP demain qui lui a généreusement offert 6 mn pour s'exprimer. Martin Hirsh supporte mal ce qu'il entend sur sa réforme depuis quelques temps. Et il s'en explique sur son blog : 6 mn c'est rapide dit-il sur un sujet qui concerne prés de 2 millions de foyers, 6 mn c'est court pour formuler des propositions afin d'améliorer le dispositif plutôt que le détruire. Et Martin Hirsh n'hésite pas à comparer son temps de parole avec celui plus long que lui offre l'OCDE aujourd'hui lors d'une réunion internationale ; l'OCDE qui n'a pas la réputation d'être un repère de gauchistes pro-assistanat souligne l'ancien haut commissaire aux solidarités actives. Martin Hirsh fait le bilan de son RSA sur son blog en relevant deux articles des Echos ; l'un pour dire que le RSA a permis à 140.000 foyers de sortir de la pauvreté en 2010, l'autre pour démontrer qu'il a rapporté de l'argent à l'Etat 1 milliard d'euro car le RSA activité - celui qui permet à un allocataire de travailler sans perdre d'argent - est financé par une taxe sur les revenus financiers. Le Figaro magazine du week-end dernier qui fait sa une sur la France des assistés dresse lui un bilan bien moins positif du RSA socle - l'ancien RMI - qui a couté en 2010 au moins deux milliards d'euros de plus que prévu. Seulement voilà pour dresser un bilan complet du RSA créé il y a 2 ans, la plupart des économistes estiment qu'il est trop tôt... Mais on le voit bien, c'est le bilan politique et même électoraliste qui l'emporte en ce moment. A moins d'un an de l'élection présidentielle, ce ne sont plus les chiffres que l'on "débriefe" mais ce que l'on veut leur faire dire ! Mauvaise surprise pour les entreprises, la facture d'électricité augmentera dans un mois… Une augmentation inattendue de prés de 5% le 1er juillet. En avril, le Premier ministre évoquait une augmentation bien plus faible. Pour les particuliers en revanche, ce sera 1,7% comme prévu. La psychose menace l'avenir des maraîchers européens en plein crise du concombre et des légumes… Des maraichers qui vont pouvoir compter sur des compensations de Bruxelles alors que les ministres de l'agriculture se réunissent aujourd'hui à Luxembourg.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.