C'est "sur son vélo, cet été" que Jérôme Cahuzac, le président socialiste de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale, affirme avoir eu cette idée. "Cet été", il faut comprendre: en pleine polémique sur le discours de Grenoble du Président de la République, et sur la question de la déchéance de la nationalité. "Plutôt que de retirer leur nationalité à certains, ce qui n'aura aucun effet sur les résultats de la politique sécuritaire, explique Jérôme Cahuzac, pourquoi ne pas se servir de cette notion de la nationalité, dans un tout autre domaine: la fiscalité?". C'est le sens d'un amendement qu'il s'apprête à déposer, lors de l'examen, dans quelques jours à l'Assemblée, du projet de budget pour 2011. Disons-le tout de suite: cet amendement n'a aucune chance de passer: la majorité UMP n'en voudra pas, et techniquement, la proposition est compliquée à mettre en place: il faudrait beaucoup de temps. Mais, le débat aura le mérite d'être lancé. La proposition de Jérôme Cahuzac, c'est de faire payer des impôts aux Français, partis vivre à l'étranger. Aujourd'hui, c'est impossible: c'est le domicile du contribuable qui dit où il doit payer son impôt sur le revenu. Vous êtes Français, vous vivez en Belgique ou Suisse... vous payez votre impôt en Belgique, ou en Suisse. Le Président de la Comission des Finances propose de changer ce principe, et de lier l'impôt à la nationalité. Le "consentement à l'impôt" n'est-il pas un des premiers devoirs du citoyen! Jérôme Cahuzac est plus prosaïque encore: les Français, partis vivre à l'étranger, ont bénéficié de son système éducatif, rentrent généralement se faire soigner en France, leurs enfants vont dans un lycée français à l'étranger, financé par les contribuables hexagonaux. Et on ne parle des traders, virés de la City de Londres, et qui rentrent en France se faire payer leurs Assedic! D'où cette idée, piquée aux Américains qui font ça depuis toujours ou presque (un Américain, quelque soit l'endroit où il vit dans le monde, doit payer l'impôt fédéral) de créer une contribution obligatoire pour les Français de l'étranger. 5% de leurs revenus, par exemple... en visant (c'est évidemment tout le sens de la proposition) ceux, parmi les plus fortunés, qui sont partis, précisément, pour échapper à l'impôt français! Ceux de mon exemple de tout à l'heure: partis en Belgique ou en Suisse. La Cour des Comptes tape sur le dispositif des heures supplémentaires! L'exonération de charges et d'impôts sur les heures supplémentaires, mesure "phare" du début du mandat de Nicolas Sarkozy (la concrétisation du "travailler plus pour gagner plus), ce dispositif est "inefficace", selon le Conseil des prélèvements obligatoires, une instance rattachée à la Cour des Comptes. Son effet sur la croissance est, tout simplement, "inférieur à son coût", selon un rapport publié hier: plus de 4 milliards d'euros, chaque année, quand même. La Cour des Comptes propose, donc, de le supprimer, carrément. Ou, à défaut, de le réduire, fortement, pour cibler les seuls revenus modestes. Micheeeeelllllle. Michelle Obama est la femme la plus puissante, la plus influente du monde, selon le tout dernier classement du magazine Forbes. Elle détrône, dans ce palmarés, Angela Merkel qui recule à la 4ème place. La première française -c'est traditionnel- c'est la patronne d'Areva, Anne Lauvergeon. Elle est 24ème. Loin derrière Lady Gaga, 7ème.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.