Par Bruce de Galzain.

C'est le chef de l'Etat qui hier a appelé à la "mobilisation générale" : "la bataille contre le chômage est la seule priorité qui vaille" pour François Hollande ! Et il a tenu à signer de sa main les premiers emplois d'avenir dans une petite mission locale de Seine-et-Marne... sur le terrain donc le chef de l'Etat... c'est tout de même plus vivant que la cérémonie très protocolaire un peu pompeuse la semaine dernière à Matignon lorsque le Premier ministre recevait quelques jeunes au discours formaté pour lancer les emplois d'avenir... Non, désormais c'est sur le terrain que cela se passe... et l'on ne perd pas de temps, affirme François Hollande. Au point que dès aujourd'hui, pas moins de 10 ministres vont se déplacer pour aller à la rencontre des jeunes qui vont obtenir leur emploi d'avenir... une séquence orchestrée minutieusement. A l'origine c'est d'ailleurs à l'Elysée qu'un briefing off était prévu pour les journalistes, il s'est finalement tenu mercredi au ministère du Travail chez Michel Sapin qui pilote ces emplois d'avenir ; son directeur de cabinet a alors fait passer aux journalistes (avec un embargo jusqu'au discours du Président) la carte de France des déplacements des membres du gouvernement... ils seront une vingtaine en mouvement d'ici la fin du mois... certains ont même réussi l'exploit de se libérer dès ce matin comme Valérie Fourneyron par exemple - cela a été décidé au dernier moment - la ministre des sports se déplacera à Rouen avec Laurent Fabius le ministre des Affaires Etrangères. Il y a ceux aussi qui veulent aller plus vite que la musique comme le ministre des Transports, son service de presse a été l'un des premiers à faire parvenir l'invitation mais trois heures plus tard, l'invitation revient, modifiée, ce ne sont pas des contrats d'avenir qui seront signés mais bien des emplois d'avenir... Attention c'est la faute à ne pas commettre ! Michel Sapin commence à s'agacer de la confusion entre emplois d'avenir subventionnés par l'Etat et contrats de génération signés en entreprise... Mais tout est fait pour que la lutte contre le chômage monte en puissance et donc on met le paquet... sur la communication notamment : 1 million 700 mille euros de campagne de publicité, site internet à l'appui... ce sera même un peu plus pour les contrats de génération : 1 million 9... Pas de doute la communication a bel et bien été reprise en main. Et les emplois d'avenir ont conclu une semaine déjà bien entamée avec le pacte de compétitivité. Communication réussie là aussi. Selon un député, ce serait d'ailleurs la première fois depuis le début du quinquennat qu'un argumentaire a été donné... En tout cas si l'emploi est d'avenir, la communication l'est aussi !

Sanofi plus fort que Total. Le groupe pétrolier n'est plus le champion toutes catégories de la Bourse de Paris, le géant pharmaceutique détient désormais la plus grosse capitalisation boursière et ce, grâce à sa politique d'acquisition à l'étranger mais aussi à sa restructuration en interne. Sanofi qui licencie ça plaît aux actionnaires !

Exit tax. Bercy va adapter sa législation pour taxer les entreprises qui envisagent de délocaliser leur siège social, de transférer des actifs à l'étranger. L'exit tax modifiée sera présentée dans le collectif budgétaire de mercredi prochain.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.