Certains vont, sans doute, (un peu) s'étrangler en lisant, dans le magazine Challenges de cette semaine, l'interview d'Henri de Castries, le patron d'AXA (l'assureur). Dans un dossier consacré à la retraite ("comment améliorer sa retraite"), où on parle essentiellement "investissements et produits d'assurance-vie", Henri de Castries lâche cette petite phrase: "pour bien préparer sa retraite, il faut d'abord devenir propriétaire de son logement". Avant d'ajouter: "être propriétaire, c'est un acte de sécurisation de son cadre de vie". Les locataires parisiens (j'imagine) remercieront le grand patron pour ses conseils., avant, peut-être, de lui renvoyer à la figure les dernières estimations parues, pas plus tard qu'hier: le prix du mètre carré, à Paris, vient d'atteindre un record historique! 6 680 euros le mètre carré, à l'achat. On était en-dessous de 5 mille, il y a 5 ans à peine! Le recul de 2009 n'est déjà plus qu'un lointain souvenir. L'INSEE parle d'un véritable retournement de situation. Les raisons sont nombreuses: l'éternel manque de logements continue évidemment à pousser les prix vers le haut. Les taux d'intérêt, historiquement très bas, stimulent les envies d'acheter. Enfin, la bourse, complètement déprimée, fait fuir les investisseurs qui se reportent sur la pierre. A Paris, s'ajoute la présence d'acheteurs étrangers (qui gonflent encore plus la demande) et un autre phénomène encore, qu'on pourrait appeler la "course aux mètres carrés". Les propriétaires d'un logement cherchent à déménager pour un appartement plus grand. Du coup, à Paris, la moitié des acheteurs sont aussi des vendeurs. Qui essaient de vendre très cher leur bien, sachant qu'ils vont avoir à débourser bien plus pour leur pièce supplémentaire. Tout ça contribue, donc, à faire grimper les prix. Pour l'ensemble de la France, la tendance, aussi, est à nouveau, à la hausse: +6%. Tout ça, forcément, renforce une tendance de fond: les difficultés, de plus en grandes, pour les ménages de la classe moyenne, à devenir propriétaires. La réforme annoncée du Prêt à taux zéro et la suppression de la déduction fiscale des intérêts d'emprunt, selon les professionnels du secteur, devraient, elles aussi, contribuer à renforcer ce phénomène d'exclusion du marché immobilier. Le prix de la volaille devrait nettement augmenter dans les prochains mois. C'est le patron du groupe Doux, qui l'affirme. Doux, ce sont les poulets "Père Dodu, notamment. Il s'apprête à augmenter de 6 à 7%, ses prix, d'ici la fin de l'année. Les négociations ont commencé avec les grandes enseignes de distribution. C'est l'envolée du cours des céréales (maïs et colza, qui représentent la moitié des coûts de production), qui va ainsi être répercutée sur le prix de la volaille. +60 (mille). L'économie française a créé 60 mille emplois, au cours des 6 derniers mois: chiffres publiés, hier. L'embellie se confirme donc, mais avec quelques bémols, et non des moindres: C'est principalement à l'intérim qu'on doit ce résultat. Le rythme de création de postes a déjà commencé à ralentir. Et puis, dans l'industrie, ce sont encore les destructions d'emplois qui dominent. +60 (ans). La réforme des retraites, et l'examen du texte à l'Assemblée. Les députés doivent discuter, ce matin, de la mesure-phare: la fin de la retraite à 60 ans. Hier soir, Ségolène Royal a affirmé "solennellement" que les Socialistes la rétabliront, quand ils reviendront au pouvoir.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.