Je vais faire mon "Tous azimuts" à moi ce matin (comme Nicolas Demorand, chaque matin, avant 7h30): je vais vous conseiller la lecture d'un petit bouquin -formidable- qui sort aujourd'hui: "Madoff, l'homme qui valait 50 milliards". Le titre n'est pas extrêmement original. Le livre ne contient de révélations incroyables sur les dessous de cet immense scandale financier mais, pour tout ceux, qui (comme moi) sont fascinés par cette histoire... l'histoire d'un homme qui est arrivé a mentir pendant des années, à cacher la vérité sur la réalité de ses activités, pour finalement, escroquer des milliers de personnes dont bon nombre de ses amis riches... tous ceux qui sont fascinés par cette histoire, se délecteront de la lecture de ce livre. C'est en fait, le recueil de 3 articles, signés par le journaliste américain Mark Seal, parus l'année dernière dans le magazine Vanity Fair, dont un est écrit à quatre mains, avec la secrétaire particulière de Bernard Madoff. Parce que l'idée, c'est bien de dresser le portrait, d'essayer de comprendre qui est celui qui est devenu "l'escroc du siècle". 50 milliards de dollars, au total, volés à des personnes qui pensaient placer leurs économies dans un Fonds d'investissement "classique", mais qui était, en fait, une splendide arnaque! Sans scrupule, semble-t-il (c'est ce que montre le livre), Bernard Madoff a escroqué de riches veuves, parfois des amies de sa famille, qui venaient le voir à la mort de leur mari, l'implorant de les aider à faire fructifier leur capital. Des hommes d'affaires à la retraite -puissants, très riches- se sont fait avoir, également: ils en restent aujourd'hui encore "vexés à mort". Honteux. Madoff a planté encore, de nombreuses Fondations, associations caritatives, de la communauté juive qu'il fréquentait. Le livre raconte, de l'intérieur, comment la nouvelle de l'arrestation de Bernard Maddof, le 11 décembre 2008, a été vécue au Palm Beach Country Club, où il avait ferré nombre de ses clients: "c'était comme sur le Titanic, les gens hurlaient et braillaient". Et puis est apparue, dans cette micro-société des gens très riches, cette nouvelle classe sociale (de parias): "ceux nouvellement dans le besoin". Le livre montre également, comment fonctionnait la société de Bernard Madoff. On en sort assez convaincu que ses fils, qui travaillaient avec lui, n'ont jamais rien su. Sa femme? On en est moins sûr... A vous de vous faire une idée. Pour 3 euros. C'est le prix du livre! L'homme le plus riche de la planète est... mexicain! Il s'agit de Carlos Slim. Patron, notamment, d'un puissant opérateur télécom au Mexique, et à la tête d'une fortune évaluée à plus de 53 milliards de dollars. Il arrive en tête du "classement des milliardaires" que vient de publier le magazine Forbes. Pour la première fois depuis 94, ce n'est pas un Américain: Billes Gates n'est que 2ème. Warren Buffet, 3ème. Comme si 2009 n'avait pas été une année de crise, les milliardaires sont plus nombreux qu'en 2008. Dans ce palmarés, Bernard Arnault devient l'homme le plus riche d'Europe. Le patron du groupe de luxe LVMH a vu sa fortune gonfler de 11 milliards, l'année dernière! Danone à 2%. Chez Danone, pour mettre fin à une grève qui durait depuis 2 jours, la direction accorde une augmentation générale des salaires. De 2%. La CAF cafouille. L'alerte du président des Caisses d'Allocation Familiale. Il vient d'écrire au gouvernement pour dénoncer l'engorgement de ses services devant l'afflux des demandes d'aides sociales, du fait de la crise. "Les CAF sont au bord de l'explosion" affirme leur président.

liens

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.