Par Régis Lachaud.

"Nous sommes tous effondrés !", confiait hier soir au téléphone, un responsable de l'agence de notation financière...Avant de poursuivre: "il n'y a même pas eu aujourd'hui de réunion consacrée à la situation française"...Pourtant, La direction vient de diffuser un rectificatif officiel et des excuses... Non, Standard and Poor's n'a pas l'intention de dégrader la France... Qui conserve donc son sacro-saint triple A et sa perspective stable (c'est important) ... L'agence avoue simplement une "erreur technique" sur un communiqué envoyé dans l'après midi à une centaine d'abonnés puis diffusé sur le site internet de l'agence... une sorte de mode d'emploi pour utilisateurs habitués.. il précise certains critères utilisés pour évaluer et noter les banques (et non la France...)...Seulement voilà, sur l'en-tête du message figurent les mots suivants : "Downgrade" en majuscule (Dégradation en français) et, sur la ligne suivante, souligné et toujours en anglais dans le texte,République française, note non sollicitée...La méprise est donc totale... Dans la soirée, le ministre de l'Economie François Baroin demande officiellement à l'AMF (l'autorité des marchés financiers) l'ouverture d'une enquête sur les causes et les conséquences éventuelles de cette erreur... Cela dit, ce communiqué, passé inaperçu, n'a visiblement pas alimenté hier les spéculations contre la dette française... Certes, les taux d'intéret français ont effectivement augmenté mais la hausse a démarré bien avant l'erreur de Standard and Poor's, dès les jours précédents...La "vraie fausse" alerte sur la France, elle, est partie hier après midi à 15h57, précisément... le document écrit que nous nous sommes procurés le montre clairement... Les responsables de l'agence ont été alerté vers 17h, une heure plus tard seulement, alors que personne n'avait réagi sur les marchés... C'est un abonné, client de longue date, qui a rappelé la direction pour dire ceci: "attention, quelqu'un pirate votre site internet et diffuse un faux message sur le triple A français"... L'agence découvre alors sa propre faute!... Outre l'enquête de l'AMF, Standard and Poor's a, elle aussi, décidé de lancer une enquête interne pour tenter de comprendre, elle aussi...La Commission Européenne demande plus de rigueur à la France... Bruxelles révise en baisse ses prévisions de croissance pour 2012.. Plus 0,6% seulement pour la France en 2012... Du coup, la commission demande au gouvernement Fillon de prendre de nouvelles mesures d'austérité pour tenir ses promesses de réduction des déficits publics... Un gouvernement qui a réaffirmé, dans un communiqué de Bercy, "la détermination totale" de la France à tenir ses engagements...En Grèce , c'est l'ancien vice-président de la BCE, Lucas Papadémos qui a été officiellement nommé hier à la tete d'un gouvernement d'union nationale... Le président américain Barack Obama a téléphoné hier soir à ses homologues français et allemands (Nicolas Sarkozy et Angela Merkel) pour faire le point sur la crise financière en cours... Les Etats Unis demandent à l'Europe des "mesures immédiates" pour relancer la croissance et stabiliser sa situation financière...

L'équipe

Mots-clés:

(ré)écouter L'éco du jour Voir les autres diffusions de l'émission

La grandeur de la France

Les clichés

Les intellectuels

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.