Je ne sais pas s'il vous est déjà, arrivé de recevoir une lettre de ce genre. Une lettre très polie, très bien écrite, mais où chaque mot a été pesé. Et où chaque phrase ressemble à une "grande baffe" donnée à son destinataire. On sent que l'auteur s'est fait plaisir. Tout y est cinglant. Pas de besoin d'explication de texte. C'est un courrier de ce genre qu'a reçu, hier, Jean-François Copé, le nouveau "patron" de l'UMP. Une lettre signée par Bernard Thibault. Après son refus d'assister, la semaine dernière, aux voeux du Chef de l'Etat à l'Elysée, le secrétaire général de la CGT dit "non", une nouvelle fois, en rejetant l'invitation de Jean-François Copé, lancée à tous les partenaires sociaux. Invitation à venir parler, discuter, des questions sociales en général, et des 35 heures en particulier. Bernard Thibault n'a pas l'intention d'y aller. Et l'a donc fait savoir, hier, dans une lettre (rendue publique) où les adjectifs "antisyndical", "hypocrite", "démagogique", "politicien" pleuvent, à chaque paragraphe. Pour résumer la réponse de la CGT à Copé, c'est "Pas vous. Pas maintenant. Pas comme ça!". "Pas vous", parce que Bernard Thibault rappelle que c'est lui, Jean-François Copé qui récemment (alors qu'il était, encore, le chef de file des députés UMP). qui a "plombé " la loi sur le dialogue social dans le PME. "Votre attitude, à cette occasion, a été profondément antisyndicale" écrit Thibault. François Chérèque de la CFDT pourrait co-signer (j'en suis sûr) ce paragraphe-là. "Pas maintenant", parce qu'on sort du conflit sur les retraites, avec un gouvernement et une majorité qui sont restés inflexibles face aux manifestants. Pour la CGT, la "page n'est pas encore tournée". "Pas comme ça" enfin (estime la CGT)... pas en remettant en cause les 35 heures, avec des arguments "hypocrites" ("on va travailler mieux"), "démagogiques" ("on va améliorer le pouvoir d'achat"), qui relèvent, finalement, d'une "démarche politicienne". N'en jettez plus. A l'UMP hier soir, on ne commentait pas la lettre. On se disait "pas plus affecté que ça" du refus de la CGT de venir discuter. "Tous les autres viendront" assure-t-on. On verra bien. Force ouvrière semble plutôt décidé à "faire le mort" dans cette affaire. Pour la CFDT, François Chérèque, lui, devrait y aller. Mais, il a prévenu: "pas question" de discuter de la durée légale du travail. L'assurance-vie prend du plomb dans l'aile. Les spécialistes de l'épargne parlent volontier d'un "choc". Hier, l'Afer, l'association d'épargnants dont les produits d'assurance-vie servent de référence sur ce marché, a annoncé un rendement (pour son contrat en euros) de seulement 3,52%, pour 2010. Il était à 4,12% en 2009: c'est un recul important. Cette année en fait, rares seront les assurances-vie qui afficheront des rendements au dessus de 4%. 180 A 320. Airbus l'affirme: "c'est la plus importante commande -ferme- de l'histoire de l'aviation civile". Hier, la compagnie indienne IndiGo lui a commandé 180 Airbus A320. Encore plus. Les dirigeants de la zone euro veulent augmenter les capacités financières du Fonds européen d'aide aux pays en difficulté. Plusieurs journaux économiques l'évoque, ce matin. Alors qu'on parle d'aider bientôt le Portugal, l'idée serait soit d'augmenter les garanties de prêt, soit de baisser les taux d'interêt demandés aux Etats secourus.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.